Free Porn manotobet takbet betcart betboro megapari mahbet betforward 1xbet
Home Accueil CHRONIQUE – FRANCOPHONIE: Une langue française en partage, une bataille de pouvoir

CHRONIQUE – FRANCOPHONIE: Une langue française en partage, une bataille de pouvoir

Journaliste : Redaction
La source : Gavroche
Date de publication : 12/10/2018
0

Une chose est sûre: à l’issue du sommet d’Erevan (Arménie) qui s’achève ce vendredi, une femme continuera de diriger l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), partenaire de longue date du Gavroche. La secrétaire générale sortante, la canadienne Michaelle Jean, a fait valoir son bilan durant la soirée avec les représentants des 84 pays membres et observateurs. Son adversaire, la ministre des Affaires étrangères du Rwanda Louise Mushikiwabo, compte elle l’emporter avec le soutien de l’Afrique. L’avis du président français Emmanuel Macron sera bien sûr déterminant.

 

La langue française est aussi un enjeu de pouvoir.

 

C’est ce vendredi que sera connu le nom de la nouvelle patronne de l’Organisation internationale de la Francophonie, partenaire de longue date de Gavroche. L’OIF, qui dispose d’un bureau régional à Hanoï (Vietnam) reste très sensible à la vitalité de l’enseignement du français dans cette région, ainsi qu’à la présence de journaux indépendants toujours focalisés sur l’information générale.

 

Sa division de la presse soutient, en plus du Gavroche, d’autres publications généralistes dans des pays non francophones. C’est par exemple le cas en Arménie, où se tient le sommet, avec le courrier d’Erevan dirigé par notre amie Zara Nazarian.

 

L’issue du sommet sera décisive pour les quatre prochaines années, durée du mandat de chaque secrétaire général. La nomination de Louise Mushikiwabo reviendrait à redonner à l’Afrique noire sa prééminence logique dans l’organisation.

 

La volonté éditoriale de Gavroche de développer, à l’avenir, des éditions africaines a été particulièrement bien reçue au siège de l’OIF à Paris. Des partenariats sont aussi à l’étude avec le courrier d’Erevan et avec l’Union de la presse francophone dont la représentante en Thaïlande est notre consœur et collaboratrice Carol Isoux.

 

Lors de ce 17ème sommet de l’OIF, le président Français Emmanuel Macron a plaidé pour une francophonie renouvelée.

 

«La Francophonie n’est pas un club convenu, un espace fatigué, mais un lieu de reconquête», a-t-il martelé en s’adressant aux 40 chefs d’État et de gouvernement présents et aux représentants des 84 membres de l’OIF.

 

«Cette langue doit avant tout être une langue de combat» a-t-il poursuivi. Un beau programme auquel Gavroche ne peut qu’adhérer !

 

Commentez, réagissez, complétez nos informations sur redaction@gavroche-thailande.com

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus