Free Porn





manotobet

takbet
betcart




betboro

megapari
mahbet
betforward


1xbet
teen sex
porn
djav
best porn 2025
porn 2026
brunette banged
Home Accueil FRANCE – POLITIQUE : Vue d’ailleurs, en 2024, l’autre feu d’artifice français

FRANCE – POLITIQUE : Vue d’ailleurs, en 2024, l’autre feu d’artifice français

Date de publication : 04/01/2024
1

Louis Vuitton des Champs-Élysées

 

Chaque semaine, notre ami Richard Werly, conseiller éditorial de la rédaction de Gavroche, nous livre sa vision de la France sur le site d’actualités helvétique Blick. Vous pouvez vous abonner. Ou consulter sa lettre d’information Republick.

 

En voici l’éditorial. L’intégralité de la newsletter disponible ici.

 

C’est décidé. Voici mes vœux pour cette nouvelle année : que la France sorte de 2024 réconciliée, redynamisée, réformée et transformée ! Vous n’y croyez pas ? Dommage. Ce 1er janvier est le moment parfait pour vous surprendre. Qui, parmi vous, est prêt à miser comme moi sur la France et sur la réussite des Jeux olympiques d’été, puis des Jeux paralympiques, après avoir documenté leur préparation chaotique ? Qui pense, comme Emmanuel Macron l’a redit plusieurs fois lors de ses vœux du 31 décembre, que la « détermination » et le « réarmement » peuvent faire la différence ?

 

Pour l’heure, seul le très libéral quotidien britannique « Financial Times » a voté, en élisant le président français « politicien de l’année ». Mais comment éviter l’écueil des sempiternelles lamentations, du genre « La France est foutue » version Brigitte Bardot dans l’hebdomadaire Valeurs Actuelles ?

 

Maladies françaises

 

Je n’ai pas manqué, depuis le lancement de « Républick » à l’automne 2022, de m’attarder sur les maladies françaises, imaginaires ou pas. La France, on le sait, aime se voir comme plus souffrante qu’elle ne l’est dans les faits. Mais comment éviter l’écueil des sempiternelles lamentations ? J’ai donc regardé autour de moi, notamment à Paris. Et j’ai trouvé le symbole qui dit, avec une fierté matinée d’arrogance, l’indiscutable capacité de la France à rimer avec succès. Je veux parler de l’énorme malle Louis Vuitton plantée sur les Champs-Élysées par le géant LVMH.

 

Sacrée audace ! Il y a seulement cinq ans, en décembre 2018, les Gilets-jaunes aux allures de « sans-culottes » rejouaient la révolution de 1789 ici-même, sur cette avenue, saccageant au passage une partie de l’Arc de Triomphe sur lequel était projeté, dimanche soir pour le Nouvel An, un son et lumière ponctué d’un feu d’artifice grandiose, devant plus d’un million de spectateurs !

 

Hier les revendications sociales et la colère. Aujourd’hui, l’éloge du luxe mondialisé « Made in France » et des fusées lumineuses bien éloignées de celles utilisées contre les commissariats durant les émeutes de juillet 2023. Difficile de faire plus contradictoire. À moins que la France se porte bien mieux qu’elle ne le croit. Et qu’elle surjoue ses colères…

 

Bon, je vous le redemande, qui parie avec moi sur 2024, année gauloise (moins réfractaire) ?

 

Bonne lecture, meilleurs vœux et vive la France avec ciel bleu partout!

(Pour débattre: richard.werly@ringier.ch)

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

1 COMMENTAIRE

  1. Ne pas regarder pas son voisin, ne pas embrasser son amoureux, son amoureuse ni son enfant, brandir son “Apple” ou son “Samsung”, vivre sa vie dans son écran, hypnotisé, médusé, tétanisé dans l’attente des douze coups de minuit. Une image de notre temps sur les Champs-Élysées en ce 31 décembre 2023. Vivre une vie qu’on ne vit pas, Filmer les premières secondes d’un feu d’artifice qu’on a pas vu et qu’on reverra jamais mais que, dans un clic, on diffusera aux quatre coins de la planète. A la même seconde, les milliers de somnambules devenus aveugles, tiktokisés et instragramisés armés de leur “doudou”, de leur tétine, de leur nouvel appendice levèrent leur bras droit et dirent “j’y étais”… Propos de boomer abonné au “club des ronchons”, j’en conviens, et qui n’a pas encore succombé à cette tendance de prendre ses plats en photos, de les poster en pensant qu’ils étaient plus savoureux… Mais qui souhaite une très bonne année à Mr Werly et que, tradition ancestrale oblige, j’embrasse sous le gui… peut-être l’ingrédient sacré de la potion magique qui inspire vos éditoriaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus