test
Home Accueil GAVROCHE – ÉDITORIAL: La quarantaine pour les français de l’étranger n’est pas la solution

GAVROCHE – ÉDITORIAL: La quarantaine pour les français de l’étranger n’est pas la solution

Journaliste : Redaction
La source : Gavroche
Date de publication : 12/05/2020
0

L’obligation qui devrait être faite aux français de l’étranger de subir une quarantaine dès leur arrivée sur le sol français pose de nombreuses questions. Pour l’heure, cette décision reste suspendue à la promulgation du projet de loi sur la prolongation de l’état d’urgence sanitaire adopté le 9 mai au parlement. Qu’en penser ? Vu d’Asie du sud est, où le taux de contamination et de propagation du virus est bien moindre que dans l’hexagone, cette nouvelle exigence sanitaire pose de redoutables questions.

 

Isoler dès leur arrivée les français de l’étranger suppose une logistique qui fait en réalité défaut aujourd’hui en France. Comment s’assurer que, dès leurs premiers pas dans l’hexagone, ces citoyens français s’isoleront pendant quatorze jours ? Et comment concilier cette exigence avec le déconfinement qui, justement, permet aux français de circuler désormais plus librement ? Ce qui pouvait sembler logique, voire souhaitable, au moment du confinement strict de la population n’est plus. La priorité devrait être mise sur le dépistage dès l’aéroport. Avec mise en place de circuits sanitaires adéquats pour les personnes positives au Covid 19.

 

Ni prise de température, ni entretiens médicaux

 

La vérité est que cette mise en quarantaine, si elle se concrétise, arrivera trop tard. Voici deux mois, au début de l’épidémie, elle pouvait se justifier. Mais rien alors n’a été fait. Ni contrôles dans les aéroports français, ni prise de température, ni entretiens médicaux. Les seules quarantaines ont été celles imposées aux Français revenus de Wuhan. Ou est la cohérence ? En Asie du sud est, les pays de la région ont su contenir l’épidémie. Cet aspect devrait donc être pris en compte. Demander aux français de l’étranger un test Covid avant d’embarquer à destination de la France, lorsque ces tests sont accessibles dans leur pays, serait justifié et compréhensible. Leur imposer un isolement à l’arrivée, à l’heure où il est urgent de relancer l’activité économique, est une mesure d’arrière garde dont l’utilité apparait avant tout politique et médiatique. Dans le contexte franco-français.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus