Free Porn manotobet takbet betcart betboro megapari mahbet betforward 1xbet
Home Accueil INDE – SOCIÉTÉ : Faire cesser le mariage des enfants, une priorité pour la plus grande démocratie du monde

INDE – SOCIÉTÉ : Faire cesser le mariage des enfants, une priorité pour la plus grande démocratie du monde

Journaliste : Rédaction
La source : Gavroche
Date de publication : 17/10/2021
0

Rajasthan mariage enfants

 

L’Inde est contrainte de faire face à l’horrible problème social du mariage des enfants avec le retrait forcé, dans l’État occidental du Rajasthan, d’un projet de loi controversé sur l’enregistrement des mariages qui aurait rendu obligatoire l’enregistrement des mariages même si la mariée et le marié n’avaient pas atteint l’âge légal du mariage, soit 18 et 21 ans respectivement.

 

Le retrait de la mesure, dans un contexte d’indignation nationale quant à son adoption, a lancé une conversation nationale sur le fait que les mariages d’enfants sont monnaie courante dans de vastes régions de cet État désertique, les données officielles montrant que 35 % des mariages concernent des mineurs.

 

Le Rajasthan n’est pas non plus seul. Selon les Nations unies, 1,5 million de filles mineures se marient chaque année en Inde. Selon les militants, le problème est dû en grande partie à la culture patriarcale qui règne dans le pays et qui conduit les hommes à traiter les Indiennes comme des biens.

 

Un problème asiatique

 

C’est également un problème dans d’autres régions d’Asie. Selon un rapport récent de Save The Children, une organisation à but non lucratif de défense des droits de l’enfant, le mariage des enfants tue plus de 60 filles par jour dans le monde et six par jour en Asie du Sud.

 

Le rapport affirme que plus de 22 000 filles meurent chaque année des suites d’une grossesse ou d’un accouchement résultant du mariage des enfants. Un autre rapport de l’UNICEF estime que jusqu’à 650 millions de filles et de femmes vivant aujourd’hui dans le monde ont été mariées pendant leur enfance, dont environ la moitié au Bangladesh, au Brésil, en Éthiopie, en Inde et au Nigeria…

 

Remerciements à Michel Prevot

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus