Free Porn





manotobet

takbet
betcart




betboro

megapari
mahbet
betforward


1xbet
teen sex
porn
djav
best porn 2025
porn 2026
brunette banged
Home Accueil PHILIPPINES – POLITIQUE – Rodrigo Duterte s’en prend aux oligarques

PHILIPPINES – POLITIQUE – Rodrigo Duterte s’en prend aux oligarques

Journaliste : Redaction
La source : Gavroche
Date de publication : 31/07/2020
0

Le président philippin Rodrigo Duterte a défendu lundi 27 juillet la réponse de son administration à la COVID-19 et s’est engagé à lutter contre la pandémie avec la même “ferveur” que sa fameuse guerre contre la drogue, alors que les cas dans le pays ont atteint 82 040 avec près de 2 000 décès. Dans son discours annuel sur l’état de la nation, M. Duterte a également pris pour cible les “oligarques”, notamment les propriétaires du géant de la radiodiffusion ABS-CBN, récemment fermé, se disant “victime” de leur prétendue opposition à sa campagne présidentielle de 2016.

 

Le porte-parole du président Duterte avait auparavant qualifié le président de “complètement neutre” dans la récente décision du Congrès de rejeter le renouvellement des droits de diffusion de la chaîne.

 

Ce discours est intervenu alors que l’économie philippine est au point mort et que les critiques locales et internationales se font entendre concernant les violations des droits de l’homme commises par les forces militaires et policières dans le sillage d’une nouvelle loi antiterroriste controversée.

 

Des dizaines de manifestants ont été arrêtés avant le discours

 

Des dizaines de manifestants ont été arrêtés avant le discours, dont cinq membres d’un groupe de transport progressiste et cinq autres personnes transportant du matériel de protestation alors qu’elles se trouvaient à bord d’une jeepney. Aucun permis n’a été délivré pour les rassemblements de masse dans la région métropolitaine de Manille, qui restent interdits, à l’exception du campus de l’Université des Philippines à Diliman, Quezon City.

 

À Cavite, juste à l’extérieur de la capitale, 64 personnes en route pour une manifestation ont été libérées lundi soir après avoir été arrêtées vers midi.

 

Le discours de Duterte a commencé par une bordée contre les propriétaires d’ABS-CBN dans ses cinq premières minutes, et le président a ensuite menacé de fermer les deux plus grandes entreprises de télécommunications du pays si leurs services ne “s’améliorent” pas d’ici décembre.

 

Condamnations répétées des “oligarques”

 

Ses condamnations répétées des “oligarques”, ainsi qu’un plan de relance économique qui reste court sur des détails précis, ont conduit à des réprimandes de la part de groupes d’entreprises et d’analystes qui craignaient que les menaces de rachat et l’incertitude ne fassent réfléchir les investisseurs potentiels.

 

M. Duterte a également déclaré qu’il avait demandé au dirigeant chinois Xi Jinping de donner aux Philippines un accès prioritaire à un vaccin COVID-19 si elles en développaient un et a réitéré son désir de maintenir une relation diplomatique amicale avec Pékin. “A moins que nous ne soyons prêts à entrer en guerre, je suggère que nous nous calmions”, a-t-il déclaré.

 

Il a également déclaré que Pékin était “en possession” de la mer de Chine méridionale et a rejeté les critiques selon lesquelles son gouvernement n’aurait pas fait assez pour protéger les revendications des Philippines dans la région contestée.

 

«La Chine a les armes. Nous n’en avons pas

 

“La Chine le revendique. Nous le revendiquons. La Chine a les armes. Pas nous”, a déclaré M. Duterte. “Donc, c’est aussi simple que ça. Ils sont en possession de la propriété… alors que pouvons-nous faire ?

 

Duterte a rejeté un plan annoncé pour que les États-Unis retournent à leur ancienne base navale de Subic Bay, disant qu’il craignait que “la guerre n’éclate” si les États-Unis rétablissaient des bases aux Philippines.

 

“Je n’ai rien contre l’Amérique. Je n’ai rien contre la Chine”, a-t-il déclaré. “Mais si vous mettez des bases ici, vous ajoutez à la destruction.

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus