Free Porn manotobet takbet betcart betboro megapari mahbet betforward 1xbet
Home Accueil LAOS – CULTURE : « Silence. Moteur. Action ! »… Le cinéma se fait une place au Laos

LAOS – CULTURE : « Silence. Moteur. Action ! »… Le cinéma se fait une place au Laos

Journaliste : Maud Jäderlholm Date de publication : 31/07/2012
0

Deux films à succès et deux festivals internationaux en décembre 2010 et mars 2011 : il y avait bien longtemps que le Septième art, quasi-inexistant au Laos, n’avait pas fait autant parler de lui. De quoi éveiller la curiosité des amoureux du grand écran.

 

En 2008, la sortie dans les rares salles de cinéma du Laos et sur les écrans thaïlandais de la comédie romantique Sabaidee Luang Prabang, réalisée par Anousone Sirisackda et Sakchai Deenan, avait provoqué une petite révolution. Si ce film propose avant tout une belle visite du Laos au coeur d’une douce romance entre Sorn, un touriste thaïlandais (Ananda Everingham) et Noï, sa jolie guide laotienne (incarnée par Khamlek Pallawong), il reste néanmoins le point de départ pour une ouverture du pays au cinéma.

 

L’année suivante, le premier festival international du film de Vientiane, La Vientianale, organisé par l’équipe laogermanique de la Vientianale du film, soutenue par l’ambassade d’Allemagne, voit le jour. Avec pour thème la mise en valeur de la culture laotienne, cette édition a réuni à la fois un concours du court-métrage et des projections de films et de documentaires du Laos et d’ailleurs. Mais, en ce début 2011, après la sortie de Sabaidee Luang Prabang 2 pendant l’été, les choses s’accélèrent et deux festivals du film se tiennent tour à tour l’un à Luang Prabang, l’autre à Vientiane.

 

LUANG PRABANG FILM FESTIVAL
Du 4 au 11 décembre derniers, le premier festival du film de Luang Prabang s’est tenu dans l’ancienne capitale royale, célébrant le cinéma du Sud-est asiatique. Comme l’ancienne capitale royale ne possède aucune salle de cinéma en tant que telle, les projections ont eu lieu dans des lieux insolites, tels que le marché de nuit, la résidence du gouverneur, le Musée national ou encore le Centre culturel franco-lao, proposant la découverte de plus de vingt films de tous les pays de la région (Laos, Malaisie, Singapour, Cambodge, Philippines, Vietnam et Birmanie…). Ce projet a pour objectif à plus long terme, en partenariat avec le ministère de la Culture et de l’Information, de stimuler la production cinématographique au Laos et de lancer des supports éducatifs sur le cinéma afin d’attirer la jeunesse laotienne vers ces métiers encore peu connus.

 

LA VIENTIANALE
En mars 2011 se déroulera la seconde édition de la Vientianale, qui confirme le succès de l’édition 2009 et se propose de valoriser les productions laotiennes dans la perspective de voir émerger une identité cinématographique et une industrie du film locales, tout en offrant l’opportunité de les présenter sur une scène internationale aux côtés de films étrangers. Les organisateurs de la Vientianale lancent, dans le cadre du festival, un appel de participation à deux compétitions : le prix du meilleur court-métrage sur le thème « Hier, Aujourd’hui, Demain » et le prix du meilleur espoir, pour les réalisateurs en herbe (moins de 16 ans !) qui peuvent proposer leur production filmée à partir d’un téléphone portable sur le thème « Nous sommes le futur ! »

 

L’émergence de ces plates-formes d’échanges et la création de nouveaux réseaux de jeunes réalisateurs et producteurs sont à l’ordre du jour. L’appel est lancé. Le Laos s’ouvre au cinéma et attend ses nouveaux talents.

 

MAUD JÄDERHOLM

 

Pour plus de renseignements, programmes complets et détail des appels à compétition : lpfilmfest.org et Facebook ou par email : festival@vientianale.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus