Free Porn manotobet takbet betcart betboro megapari mahbet betforward 1xbet
Home Accueil THAÏLANDE EXPRESS – ACTUALITÉS : Que retenir de l’actualité thaïlandaise du 29 avril au 5 mai ?

THAÏLANDE EXPRESS – ACTUALITÉS : Que retenir de l’actualité thaïlandaise du 29 avril au 5 mai ?

Date de publication : 06/05/2024
0

décès homme Bangkok

 

Gavroche a sélectionné pour vous quelques nouvelles saillantes en Thaïlande durant cette semaine écoulée. Un survol de l’actualité indispensable pour tous ceux qui s’intéressent à ce pays d’Asie du Sud-Est.

 

France

 

Suite à l’annonce des autorités thaïlandaises concernant l’entrée en vigueur le 1er janvier 2024 de la réglementation fiscale n°Por.161/2566, prévoyant que les personnes résidant au moins 180 jours par an en Thaïlande pourraient, dans certaines circonstances, être assujetties à l’impôt sur les revenus étrangers transférés dans le pays, l’Ambassade de France organise une audience publique le 14 mai, de 18h à 19h30, à l’Alliance Française de Bangkok.

 

Politique, Diplomatie

 

Le parti Pheu Thai a créé la “Académie du Parti Pheu Thai” pour former et soutenir ses membres et politiciens en vue des prochaines élections. L’objectif est d’améliorer les performances du parti à la Chambre des représentants et de combler le fossé entre les vétérans et la jeune génération d’élus. L’académie propose des formations dispensées par des spécialistes dans divers domaines, de la communication à l’environnement. Cette initiative vise également à renforcer la solidarité au sein du parti et à doter les élus de meilleures connaissances sur des sujets spécifiques. L’efficacité des formations sera évaluée à la rentrée parlementaire. Le lancement officiel de l’académie est prévu pour juillet prochain.

 

Le parti thaïlandais Move Forward est menacé de dissolution par la Commission électorale thailandaise (EC) qui l’accuse d’avoir agi contre le régime démocratique. Le parti a plaidé sa cause devant le tribunal et a obtenu un délai pour présenter sa défense. Le MFP est accusé d’avoir tenté de modifier l’article 112 du Code pénal thaïlandais, relatif au crime de lèse-majesté, ce qui serait considéré comme une remise en cause de la monarchie constitutionnelle. Le parti réfute ces accusations et assure qu’il n’a jamais cherché à abolir la monarchie. Un jugement est attendu prochainement sur la base d’un précédent verdict du tribunal constitutionnel. Si le MFP est dissous, ses députés devront rejoindre d’autres partis politiques dans les 60 jours pour conserver leur statut d’élus.

 

Le récent voyage de l’ancien Premier ministre Thaksin Shinawatra à Phuket, présenté comme une escapade privée, a déclenché des critiques. Des rencontres avec des responsables administratifs locaux et des figures du monde des affaires sur l’île ont alimenté les spéculations sur ses intentions réelles et une possible violation de sa libération conditionnelle. Considéré comme le leader de facto du parti Pheu Thai, Thaksin est arrivé à Phuket le 29 avril et en est reparti le 2 mai. Le chef du parti d’opposition Move Forward, Chaithawat Tulathon, a suggéré que la visite de Thaksin pourrait être liée au projet gouvernemental de développement d’un nouveau complexe de divertissement, potentiellement avec un casino. Phuket est citée parmi les villes envisagées pour ce projet. Selon certains, les autorités pénitentiaires et le ministre de la Justice peinent à expliquer pourquoi Thaksin semble bénéficier de privilèges que d’autres en liberté conditionnelle n’ont pas.

 

Le Premier ministre Srettha Thavisin a déclaré le 5 mai dans la province de Maha Sarakham que le gouvernement intensifiait ses efforts pour résoudre les problèmes de la dette informelle, de la sécheresse et de la drogue dans le pays. Le Premier ministre, vêtu d’une chemise rouge, est monté sur scène et a prononcé un discours devant les partisans du Pheu Thai lors d’un événement organisé par le centre de coordination du parti dans la province du nord-est. Il les a assurés que le programme gouvernemental d’aide par portefeuille numérique serait mis en œuvre au quatrième trimestre de cette année, comme promis. Il a déclaré que la dette informelle restait un problème majeur pour les personnes à faible revenu. Selon le ministère de l’Intérieur, 153 400 personnes se sont inscrites au programme gouvernemental de règlement des dettes entre le 1er décembre et le 29 février, avec des dettes totalisant près de 12 milliards de bahts. Au 29 mars, le département de l’administration provinciale a déclaré que 41 686 personnes avaient entamé le processus de renégociation de leur dette, tandis que 25 408 avaient déjà réglé leurs dettes avec leurs créanciers.

 

Économie

 

Dimanche 28 avril, la Thaïlande a connu un remaniement ministériel, introduisant 6 nouveaux ministres pour 4 départs. Ces changements se sont notamment traduits par l’arrivée d’un ministre des Finances permettant au premier ministre Srettha d’alléger son portefeuille. Le nouveau ministre, Pichai Chunhavajira est l’ancien président du Stock Exchange of Thailand (SET). Son arrivée satisfait donc les acteurs et analystes financiers et devrait permettre d’accélérer le lancement du portefeuille digital. Ce remaniement a également entraîné la démission du ministre des Affaires Étrangères, Parnpree Bahiddha-nukara, qui avait notamment la charge de la diplomatie économique.

 

Le Fiscal Policy Office thaïlandais a revu à la baisse ses perspectives de croissance pour 2024. Fixée à 2,8% en janvier dernier, la prévision pour l’année en cours a été baissée à 2,4%. Cette diminution est imputée à une contraction des exportations, dont la prévision de croissance a aussi été revue à la baisse, passant de 4,2% à 2,3%. En effet, les exportations thaïlandaises ont vu leur premier fléchissement depuis 8 mois, enregistrant une réduction de 10,9% en mars 2024 en glissement annuel, notamment due à la contraction des exportations agricoles et industrielles. La production manufacturière reste par ailleurs contrainte tant par les débouchés extérieurs que domestiques, enregistrant en mars une baisse pour son 187ME mois consécutif (-5,1%). Le ministère des Finances a cependant assuré que la croissance pourrait s’accélérer grâce à la mise en place du portefeuille électronique ainsi qu’à l’arrivée d’un nombre important de touristes étrangers.

 

Le ministre thaïlandais du Travail, Phiphat Ratchakitprakarn, a annoncé que l’augmentation promise du salaire minimum quotidien à 400 bahts ne sera probablement pas effective avant le 1er octobre. Cette décision a été prise par la commission tripartite chargée de fixer le salaire minimum, composée de représentants du gouvernement, des employeurs et des employés. Le ministre a également confirmé la prolongation du programme de prêts à taux préférentiel pour les travailleurs indépendants et les travailleurs autonomes, initialement prévu pour s’achever le 30 avril. Ce programme, qui a déjà bénéficié à plus d’un million de personnes, sera poursuivi jusqu’à épuisement des fonds disponibles. Enfin, le ministre a fait part des progrès réalisés par le gouvernement dans la ratification de deux conventions clés de l’Organisation internationale du Travail (OIT) : la convention n° 87 sur la liberté d’association et la protection du droit syndical, et la convention n° 98 sur le droit d’organisation et de négociation collective. L’approbation finale de la ratification est attendue entre juin et septembre.

 

Pour plus de détails sur l’économie thaïlandaise de la semaine, suivez ce lien.

 

Société

 

Pour renforcer la durabilité de la production de riz tout en préservant l’environnement, un réseau d’acteurs du secteur rizicole thaïlandais s’est uni pour élaborer une vision commune. L’objectif est de promouvoir des politiques et des pratiques agricoles respectueuses de l’environnement, visant à maintenir, restaurer et améliorer la biodiversité et les écosystèmes dans différents paysages. Le projet, intitulé “Inclusive Sustainable Rice Landscapes in Thailand” (ISRL), est le fruit d’une collaboration entre des organismes gouvernementaux et divers partenaires publics, privés et non gouvernementaux. Il vise à transformer le secteur rizicole national et les paysages agricoles, avec la participation de plus de 45 000 agriculteurs de Chiang Rai et d’Ubon Ratchathani d’ici 2027. Ces agriculteurs seront formés pour améliorer leurs pratiques de gestion et de production afin de réduire l’impact environnemental de la riziculture. L’objectif final est de convertir un million de rai (160 000 hectares) de rizières et de forêts à ces nouvelles méthodes agricoles, réduisant ainsi les émissions de gaz à effet de serre et l’utilisation de produits chimiques toxiques.

 

Une femme laotienne de 34 ans a été arrêtée le 4 mai au soir à Bangkok, accusée d’avoir participé à une extorsion de fonds. Elle faisait partie d’un gang, comprenant également des policiers, qui a soutiré 2,5 millions de bahts à un groupe de chinois le mois dernier. La femme est suspectée d’avoir utilisé un lecteur de carte bancaire pour recevoir l’argent des victimes et aurait empoché 310 000 bahts. Ce n’est pas la seule arrestation liée à cette affaire. Quatre autres suspects, dont des policiers et un ressortissant chinois qui aurait trouvé les victimes, ont également été arrêtés. Le gang ciblait des hommes d’affaires chinois et leur extorquait de l’argent en les menaçant de fausses accusations liées à des activités illégales. Ils acceptaient de l’argent liquide et des paiements électroniques. Le 25 avril, ils ont enlevé cinq hommes d’affaires chinois dans un hôtel et exigé une rançon de 2,5 millions de bahts. Un interprète chinois a aussi été arrêté vendredi dernier dans le cadre de cette affaire. Des images de vidéosurveillance montrent l’enlèvement survenu le 25 avril.

 

Afin de décourager la vente de cigarettes électroniques, surtout auprès des adolescents, les douanes thaïlandaises vont désormais infliger aux importateurs une amende équivalente au double de la valeur des produits, taxes douanières et TVA comprises. Cette mesure s’explique par la prolifération rapide des e-cigarettes chez les jeunes. Pour exemple, deux affaires récentes ont été rapportées. Dans la province de Si Sa Ket, la police a saisi plus de 4300 articles liés aux e-cigarettes (liquides, embouts…) et près de 8600 bahts dans un magasin. Les vendeurs devront payer une amende équivalente à quatre fois le prix des produits saisis, soit environ deux millions de bahts. Des arrestations similaires ont eu lieu à Rayong.

 

Des orages violents ont frappé vendredi 3 mai les provinces du nord-est de la Thaïlande, notamment Uttaradit et Phrae, annonçant l’arrivée prochaine de la saison des pluies selon le ministère de la Santé Publique. À Uttaradit, l’hôpital provincial a subi d’importants dégâts. Des fenêtres ont volé en éclats dans des salles d’opération et de médecine interne, blessant un nombre indéterminé de personnes. Des plafonds se sont partiellement effondrés dans un laboratoire. Les réparations sont en cours et devraient être terminées dans une semaine. Le fonctionnement de l’hôpital n’a pas été perturbé. Dans la même province, le toit du bureau provincial de la santé publique a subi des fuites suite aux dégâts causés par la tempête. À Phrae, le toit d’un hôpital et d’un centre de médecine traditionnelle a également été endommagé. Ces intempéries ont également fait des victimes. Trois ouvriers ont été tués sur un chantier de construction à Bung Kan lorsqu’une grue s’est renversée sur eux à cause du vent violent. Dans la province de Khon Kaen, une personne a trouvé la mort après qu’un mur s’est effondré sur elle.

 

Selon Thitiwut Ngernkhlai, gouverneur adjoint de la Metropolitan Electricity Authority (MEA), le couvercle métallique manquant du trou où un homme a tragiquement perdu la vie faisait partie des 150 couvercles volés lors d’un projet de pose de fils électriques. C’est pourquoi un couvercle temporaire en contreplaqué, d’1 centimètre d’épaisseur, avait été utilisé avant l’accident fatal. L’entrepreneur responsable avait estimé que cette épaisseur était suffisante, considérant que le trou était au milieu de la route et non à un point de passage fréquenté. Cependant, l’homme d’âge moyen est tombé dans le trou alors qu’il traversait la route en courant. L’entrepreneur prend désormais des mesures en érigeant des panneaux d’avertissement pour d’autres trous temporairement recouverts de contreplaqué, qui seront remplacés par des dalles de béton cette semaine. Thitiwut a reconnu la négligence de la MEA dans cet incident et a assuré qu’une indemnisation serait versée à la famille du défunt

 

Tourisme, Culture

 

Les îles Phi Phi souffrent d’une pénurie d’eau critique. Le réservoir principal étant asséché, les habitants et les touristes subissent des coupures d’eau. Les livraisons d’eau par bateau ne suffisent pas et de nombreuses annulations de réservations ont lieu. Même les opérations de semis de pluie n’ont pas apporté assez d’eau. Cette crise menace l’économie locale basée sur le tourisme.

 

Un chat de Temminck, un félin rare et menacé d’extinction, a été aperçu cete semaine dans le parc national de Khao Sok en Thaïlande. C’est la première fois qu’un tel animal est observé dans le parc grâce à des pièges photographiques installés par les gardes. Le chat de Temminck se distingue par sa robe brun-rougeâtre et ses rayures sur le visage. C’est un animal discret et nocturne, dont le comportement dans la nature est encore mal connu. La déforestation et le braconnage ont entraîné un déclin important de ses populations. L’observation de ce chat dans le parc national de Khao Sok est une bonne nouvelle pour la conservation de l’espèce. Elle montre que le parc offre un habitat important à ces félins rares.

 

Plus de 6 000 marins américains ont profité d’une journée de détente à Pattaya, en Thaïlande, ce samedi. Cette escale faisait partie d’un exercice d’entraînement militaire multinational dans la région indo-pacifique. Plusieurs navires américains, dont le porte-avions USS Theodore Roosevelt, ont accosté au port de Laem Chabang à Chonburi mercredi. Les marins ont ensuite passé quelques jours à explorer Pattaya, visitant des restaurants, des boutiques et des lieux de divertissement. Cette visite a déçue les entreprises locales, qui n’ont pas enregistré une forte hausse de leur chiffre d’affaires. Les bars, restaurants et magasins ont affiché des pancartes de bienvenue en anglais et la police était présente pour assurer la sécurité des visiteurs. Les marins américains ont quitté Pattaya le 5 mai pour reprendre leur exercice d’entraînement.

 

Le premier groupe de touristes chinois est arrivé en Thaïlande pour apprendre le Muay Thai. Ces huit personnes ont obtenu un visa spécial “Non-Ed” de 90 jours, créé dans le cadre de la politique de soft power du pays. Ce visa permet aux étrangers suivant des cours de Muay Thai de rester 30 jours de plus que la durée habituelle (60 jours) afin de pouvoir terminer leur formation. Cette initiative s’inscrit dans la volonté du Premier ministre Srettha Thavisin de promouvoir le Muay Thai comme un élément de soft power de la Thaïlande. Elle a rencontré un franc succès puisque de nombreux pays ont contacté l’Autorité Sportive de Thaïlande pour obtenir des informations sur ce programme. L’objectif est de populariser le Muay Thai à l’échelle mondiale et d’attirer d’autres touristes vers la Thaïlande.

 

La Thaïlande a enregistré plus de 12 millions de touristes étrangers au cours des quatre premiers mois de l’année, selon l’Autorité du tourisme de Thaïlande (TAT). Cela représente une hausse de 142,87% par rapport à la même période de l’année dernière. Les Chinois arrivent en tête de liste des visiteurs avec plus de 2,3 millions de touristes, suivis par les Malaisiens et les Russes. La TAT prévoit l’arrivée de 8,27 millions de touristes supplémentaires pour le deuxième trimestre (avril à juin), générant des revenus estimés à 367,9 milliards de bahts, soit une hausse de 29% par rapport à la même période en 2023.

 

Événement à venir

 

L’Association Français du Monde Thaïlande (FDM) vous convie à une soirée dédiée au riz le 16 mai prochain, au cœur de Bangkok. Plongez dans l’univers de cette céréale millénaire et explorez ses nombreuses facettes à travers une dégustation et une conférence captivante. Plus de détails sur ce lien.

 

Phuket a été choisie pour organiser la Conférence mondiale du tourisme durable (GSTC) en 2026, sous le thème du “Tourisme régénératif”. Cet événement majeur rassemblera des experts du monde entier pour discuter des stratégies visant à promouvoir un tourisme durable et éthique. Le choix de Phuket pour accueillir le GSTC 2026 souligne son engagement en faveur du tourisme durable. L’île, déjà une destination touristique populaire, s’efforce de minimiser l’impact environnemental du tourisme et de promouvoir des pratiques touristiques responsables. L’organisation du GSTC 2026 devrait générer plus de 50 millions de bahts de revenus pour Phuket et renforcer la position de la Thaïlande en tant que leader du tourisme durable. La conférence aura lieu en avril 2026.

 

Le jeudi 16 mai 2024, le Conseil d’entreprises France-Thaïlande de MEDEF International organise un Forum d’Affaires Franco-Thaïlandais à Paris. Cet événement exclusif vous permettra de rencontrer le Premier ministre de Thaïlande, S.E.M. Srettha Thavisin, ainsi que des ministres et des chefs d’entreprises thaïlandais de premier plan. Plus d’informations sur ce lien.

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus