Home Accueil THAÏLANDE – FRANCE : Sabri, le vidéaste qui raconte la Thaïlande des « vieux » expatriés

THAÏLANDE – FRANCE : Sabri, le vidéaste qui raconte la Thaïlande des « vieux » expatriés

Journaliste : Rédaction
La source : Gavroche
Date de publication : 19/09/2021
21

 

Pas de conflit d’intérêt ici. Nous ne connaissons pas ce vidéaste qui, régulièrement, nous propose des vidéos racontant la Thaïlande à travers les témoignages de vieux expatriés, dont notre ami dessinateur Stephff, l’auteur de « Farang Affairs ». Ce dernier parle d’amour à soixante ans avec des jeunes thaïlandaises. Attention, pas très politiquement correct…

 

Une nouvelle vidéo pour comprendre la Thaïlande et l’accueil que le pays réserve aux étrangers. Comment vivent ils ? Que font ils ?

 

Rien de tel qu’un témoignage pour se faire une idée juste.

 

A vos écrans. Bienvenue au pays du sourire !

 

21 Commentaires

  1. Jusqu’à 10 ans d’ecart entre conjoints c’est de la gourmandise, entre 10 et 20 ans c’est de la gloutonerie… Au delà de 20 ans c’est de l’inconscience… voire de la folie 🤣🤣🤣

  2. Un écart entre conjoints mais à condition de préciser dans quel sens il s’opère. Le schéma envisagé étant celui d’une relation “mixte” entre femme thaïlandaise et homme “farang”. Peu/pas de femmes de 20 ans plus âgées que leur “conjoint”. Ce scénario pourrait pourtant être popularisé et encouragé par un illustre exemple français. Au delà de 20 ans d’écart c’est de la folie dites vous… Cette appréciation permet-elle d’éclairer certains aspects de la situation politique hexagonale ? Certains psychanalistes s’aventurent sur ce terrain … et croient trouver une clé d’explication. J’apprécie la réserve à laquelle s’autorise, mezzo voce, et comme à son “corps défendant” l’interviewé pensant sans doute à lui même et aux années qui viennent. L’approche initiale cesse, en fin d’ interview, d’être aussi péremptoire .. et convenue et visiblement marquée par un certain ressentiment. Il est vrai qu’alors la situation se prête plus difficilement au cliché et à la caricature convenue sur la Thaïlande vue de l’extérieur. J’apprécie la plupart des vidéos sans prétentions et tellement “fraîches” de Sabri qui témoignent d’une volonté de vouloir déchiffrer, comprendre l’autre si semblable et si différent et sans jugement.
    A lire: Sébastien ROUX : No money, no honey. Économies intimes du tourisme sexuel en Thaïlande . Ed La découverte. 2011 et plusieurs de ses articles par ex : dans “Économies morales contemporaines” l’art. “On n’est pas génées”. La compassion à l’épreuve du tourisme sexuel en Thaïlande. La découverte 2012

    • Bonjour (No Money No Honey), merci beaucoup pour votre commentaire et pour vos références citées. Pourrions-nous en discuter sur Facebook ou par mail ?
      Mon Facebook est : Sabri Thaï
      N’hésitez pas à m’envoyer un message j’aimerais échanger avec vous.

  3. c’est une mauvaise blague !
    -Gavroche qu’on croyait un journal sérieux, donne la parole à sabrithai : des vidéos youtube bourrées d’erreurs lorsqu’il veut parler des visas, aucune connaissance du droit thai quand il se targue de conseiller “comment s’installer professionnellement, donne des “trucs” pour survivre .
    Mais surtout , ce garçon ne connait de la Thaïlande depuis 4 ans que les 7/11 (pour se nourrir) et les quartiers “nana” et “patong”
    wow, une référence le “vidéaste”…bientôt vous allez le consacrer journaliste. Bref 90% de ses vidéos concernent la prostitution, avec tous les clichés que l’on peut voir dans ce reportage (qui ne nous apprends RIEN)
    bref de la pornocratie à bas prix et un intérêt = 0
    ps: il existe 12-13 000 expats français… ; n’oublions pas que 70% travaillent ici …mariés à une européenne ou une thaïe “normale… il n’existerait que 200 000 prostituées.

    • N’importe quoi, Sabrithai est une des meilleurs chaînes YouTube sur la Thaïlande, pas du tout consacrée à la prostitution comme vous l’affirmez. Que de mépris, de médisance et d’ignorance dans votre message !

  4. entre Pablo Picasso, et sa femme, il y avait 44 ans d’Age de différence.
    Quant le peintre est décédé, sa compagne a survécu quelques années, puis est morte d’amour manquant.
    Il faut cesser de voir tout le temps le mal, dans une relation intergénérationnelle
    Il n’y a a mon avis pas plus d’abus dans les relations de même âge.
    Je ne parle bien entendu pas des “farangs” qui vont en thailande faire du tourisme sexuel
    car ce tourisme sexuel existe partout à travers le monde

  5. wesh wesh, zyva, des marques à peine euphémisées de la haine ordinaire déclenchées par certaines interviews de jeunes femmes thaÏandaises. Les reflexes fonctionnent à plein. Les sentiments provoqués sont ceux de la rage et de la frustation que ces interviews provoquent. Ces expressions qui sont des insultes à peine édulcorées mais bien appuyées expriment non seulement le mépris mais le mépris raciste.

  6. Faut réfléchir autrement qu’avec popol et l’hubris démesuré des Farangs qui ne tient qu’à leur pouvoir d’achat.
    La plupart sont des déclassés dans leur propre pays vis-à-vis de la gente féminine.
    Ce qui gêne avec Sabri c’est le manque de recul et d’empathie pour les Thaïs.
    Le paradoxe des jeunes maghrébins en Thaïlande c’est qu’il reproduisent la domination coloniale qu’ils reprochent aux Français et profitent d’une tolérance Thaï qui ne tient qu’à leur passeport français, citoyenneté qu’ils dénigrent le reste du temps…

  7. Avec ce jeune, tout droit arrivé des quartiers.., tout tourne autour des filles, de la prostitution, du manger à bas coût. Lorsqu’il tente d’aborder un sujet sérieux, c’est le plantage manifeste. Comme il est dit + haut, il ne sort guère de Nana et Patong.
    Alors, avec ce genre de mauvais reportage, les gens continueront à voir la Thaïlande au travers du prisme des filles qui tentent d’accrocher un farang. Plus que de la caricature, c’est de l’ignorance ; catégorie de pornophilosocrate à laquelle appartient le dessinateur interviewé.
    Triste !!!

  8. Ce” jeune” pour ne pas dire autre chose, on n’ose pas dire plus ; mais “tout droit arrivé des quartiers” donne bien la couleur et le ton. Les énoncés ne laissent aucune ambiguïté mais on n’ose pas aller au bout … on ne se lâche qu’à moitié …
    Tout tourne autour des filles etc … comme par exemple les vidéos suivantes : les étrangers mal vus en Thaïlande ? ; Perdre la face en Thaïlande ; Comment aller à Phuket ? ; Le quartier préféré des français (silom) ; Ces vieux expatriés aigris en Thaïlande ; Les 10 phrases à savoir lorsque vous vivez en Thaïlande ; 79 ans retraité en Thaïlande ; La peur des chiens en Thaïlande ; Chiang Mai, Doi Suthep, immersion chez les moines ; Comment aider les éléphants de Thaïlande ; Crise de l’hôtellerie en Thaïlande; Une famille musulmane m’accueille ; La vie d’un chauffeur de tuk-tuk ; Alcool + durian, déconseillé ; Ne surtout pas faire en Thaïlande ; Le meilleur marché flottant de Bangkok ; Co-exister en Thaïlande : Temples, Mosquées, Églises etc … la liste est longue mais il faut terminer par la vidéo la plus “sexuelle”, l’interview de Mr Bougrin Dubourg.
    C’est à croire que ceux qui regardent les vidéos de Sabri ne regardent que certaines d’entre elles, la dernière citée notamment..
    N’est-il pas temps d’arrêter ce déversement de mépris ?

  9. Ce qui gène c’est qu’avec “notre” vidéaste nous avons à faire avec “ces jeunes maghrébins” ( cette fois la qualification est donnée, affichée ) mais sur la base de quoi ? Le délit de “sale gueule” ? Leur paradoxe c’est qu’ils ( tous ? ) reproduisent une domination coloniale. Cette affirmation toute gratuite inverse l’ordre des causes et disculpe la réalité de l’histoire … à bon compte. Les jeunes maghrébins coloniseraient-ils la Thaïlande, et surtout – c’est sous entendu – leurs femmes ? Vous avez certainement des données et des chiffres ? A moins que que vous ne pensiez à d’autres pays et que vous les preniez pour la Thaïlande que l’hubris du farang hexagonal de base à tendance à “annexer”. Vous êtes bien enragé que notre vidéaste possède un passeport français ! sans doute usurpé puisque sous-citoyen doit-on comprendre, etc….. Pas d’empathie dites vous mais c’est le contraire qu’on lui reproche notamment auprès de la “gente féminine” … et tout à l’avenant sur la scène du racisme ordinaire.

  10. “Tout tourne autour des filles” pour notre vidéaste. Continuons la liste pour les amateurs : Les expatriés fuient la Thaïlande : faillite ou survie ? ; Une inondation frappe BKK; Les magasins de luxe à BKK : le Siam Paragon ; Le durian ; Immersion au nord de la Thaïlande ; Crise de l’hôtellerie en Thaïlande ; Les secrets de la cuisine Thaïe ; Pourquoi les expatriés quittent la Thaïlande ; Le roi de la soie en Thaïlande ; Ramadan en Thaïlande ; Faut-il acheter de l’immobilier en Thaïlande ? ; Immersion dans un village de Koh Lanta ; Les musulmans en Thaïlande ; Les peuples qui ont immigré en Thaïlande ; Les supermarchés en Thaïlande ; Chinatown à BKK ; Little India en plein Bangkok ; la marché de sampen à BKK ; comment devenir enseignant en Thaïlande et la plus “érotique de toutes : Les restaurateurs français en Thaïlande …
    Pas sur qu’une deuxième dose suffise , une troisième est en préparation …

  11. Tous les créateurs (écrivains, peintres, cinéastes, sculpteurs, etc..et journalistes) ont eu droit à leur lot de critiques. C’est la vie, et on ne peut pas plaire à tout le monde …. en même temps en tout cas, pour reprendre une expression en vogue dans la France contemporaine.

    Cela étant dit , il y a des critiques constructives car elles se rapportent à l’oeuvre : le sujet présenté, la façon dont il est traité, les perspectives que le reportage laisse entrevoir, etc. Cette observation critique peut être intéressante car elle est l’expression d’une réflexion et autorise un possible débat, et en tout cas est construite intellectuellement.
    Et puis il y a la critique d’égoût qui se contente de dire du mal de l’auteur ou de sa réalisation juste pour le blesser ou par référence à une idéologie, et sans aucun rapport avec le travail fait. Ce type d’observation n’est pas vraiment intéressant, ni même utile.
    Mais bon … les égouts et les couleurs, chacun a ses préférences et ses références.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus