test
Home Accueil THAÏLANDE – SOCIÉTÉ : Des déchets dangereux de cadmium découverts à Samut Sakhon

THAÏLANDE – SOCIÉTÉ : Des déchets dangereux de cadmium découverts à Samut Sakhon

Date de publication : 05/04/2024
0

 

La province de Samut Sakhon a déclaré deux fonderies comme zones sinistrées après la découverte de 15 000 tonnes de déchets de cadmium cancérigènes acquis illégalement.

 

Cette mesure a été prise par Phol Damtham, gouverneur de la province, suite à une inspection des deux fonderies situées sur Soi Kong Phananphon le 4 avril dernier. Environ 1 600 gros sacs contenant des déchets de cadmium et de zinc ont été trouvés sur les lieux.

 

Les fonderies ont été identifiées comme ayant stocké environ 15 000 tonnes de déchets de cadmium provenant de la province de Tak, dont une centaine de sacs étaient entreposés à l’extérieur. Les installations seront fermées pour une période de 90 jours, et le gouverneur a ordonné la restitution intégrale des déchets dans un délai de sept jours à la décharge de Tak. Pendant ce temps, tous les sacs de déchets de cadmium seront entreposés à l’intérieur d’une des fonderies.

 

Les autorités de Samut Sakhon ont exigé des explications de la part des autorités industrielles de Tak concernant l’autorisation du transport des déchets. Phutthikorn Wichaidit, responsable de l’industrie à Samut Sakhon, a précisé que l’exploitant des fonderies était autorisé uniquement à stocker et à broyer des déchets industriels, la fonte de déchets de cadmium étant interdite.

 

L’entreprise a stocké cette substance sans autorisation et est soupçonnée d’avoir fondu du cadmium illégalement. Les dirigeants pourraient encourir des peines d’emprisonnement et des amendes. Le nom de l’entreprise n’a pas été divulgué.

 

Le cadmium a de nombreux usages, notamment dans la production de batteries rechargeables, de pigments, de revêtements métalliques et de plastiques. Le cadmium et ses composés sont extrêmement toxiques. Une exposition prolongée au cadmium chez l’homme peut induire une atteinte rénale, une fragilité osseuse, des effets sur l’appareil respiratoire, des troubles de la reproduction ainsi qu’un risque accru de cancer. Il est aussi suspecté d’entrainer des effets sur le foie, le sang et le système immunitaire. En raison de ces risques, son élimination est strictement réglementée.

 

Bien que les déchets aient été neutralisés avant d’être transportés vers la décharge de Tak, leur transport depuis la décharge pour être fondu était totalement illégal.

 

Les autorités enquêtent toujours sur la question de savoir si des déchets de cadmium ont été émis par les fonderies ou s’ils ont été fondus sur place. Un représentant de l’entreprise a révélé que le transport des déchets de cadmium vers Samut Sakhon avait débuté en août de l’année dernière et s’était poursuivi pendant environ trois mois.

 

Le Premier ministre Srettha Thavisin a déclaré qu’il avait chargé le ministre de l’Industrie de superviser l’enquête sur le transfert et le stockage illégaux de 15 000 tonnes de résidus de cadmium cancérigènes découverts hier à Samut Sakhon.

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus