test
Home Accueil VIETNAM – MÉDIAS : Arrestation de Truong Huy San, un journaliste reconnu

VIETNAM – MÉDIAS : Arrestation de Truong Huy San, un journaliste reconnu

Date de publication : 10/06/2024
0

huy-san journaliste

 

Reporters sans frontières (RSF) a publié un communiqué le 7 juin indiquant que Truong Huy San, journaliste et commentateur politique indépendant connu par son nom de plume Huy Duc, avait été arrêté par les autorités à Hanoï le 1er juin.

 

Selon RSF, cette arrestation est survenue quelques jours seulement après que Huy Duc a publié des articles sur les troubles politiques actuels au Vietnam. Cédric Alviani, directeur du bureau Asie-Pacifique de RSF, a déclaré : “Les articles de Huy Duc sont une source d’information inestimable qui permet au public d’accéder à des informations réprimées par la censure du régime de Hanoï. Nous appelons les autorités vietnamiennes à libérer immédiatement ce journaliste et à restaurer sa page Facebook.”

 

RSF a rappelé que le 1er juin, Huy Duc ne s’était pas présenté à une conférence où il devait intervenir. Depuis sa disparition, son compte Facebook, qui comptait 350 000 abonnés, a été fermé. À ce jour, le régime n’a publié aucun communiqué confirmant son arrestation.

 

Truong Huy San, né en 1962, est un vétéran qui a collaboré avec de nombreux journaux de premier plan au Vietnam et a écrit des articles dénonçant les abus de pouvoir des fonctionnaires. Il a été licencié en 2009 en raison de ses critiques. Il s’est ensuite spécialisé dans la rédaction d’articles sur la politique vietnamienne, publiés sur des blogs et des réseaux sociaux comme Facebook. En 2012, il a publié le livre « The Winning Side », qui présente l’histoire politique récente du Vietnam.

 

Depuis 2016, sous la direction de Nguyen Phu Trong, secrétaire général du Parti communiste vietnamien, la répression du droit à l’information au Vietnam s’est intensifiée. Les journalistes critiques à l’égard du régime sont souvent accusés de diffusion de « propagande anti-État » ou d’« abus des libertés démocratiques » et risquent des peines pouvant aller jusqu’à 20 ans de prison. En 2021, le célèbre journaliste et écrivain Pham Doan Trang, lauréat du Prix de la liberté de la presse décerné par RSF, a été condamné à neuf ans de prison pour « propagande contre l’État ».

 

Le Vietnam se classe 174e sur 180 pays et territoires dans le Classement mondial de la liberté de la presse 2024 établi par RSF, et il est l’un des pays les plus répressifs au monde en matière d’emprisonnement de journalistes.

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus