Home Économie Autres pays ASIE DU SUD-EST – INTERNET: Des câbles sous-marins, futurs liens numériques entre l’ASEAN et les États-Unis

ASIE DU SUD-EST – INTERNET: Des câbles sous-marins, futurs liens numériques entre l’ASEAN et les États-Unis

Journaliste : Rédaction
La source : Gavroche
Date de publication : 10/04/2021
0

Deux nouveaux câbles sous-marins pour relier l’ASEAN et l’Amérique du Nord. Nommés Echo et Bifrost, ces deux câbles seront les premiers à emprunter une route traversant la mer de Java et auront pour but d’augmenter de 70% les capacités d’interconnexion internet entre les deux régions.

 

Les câbles relieront les principales iles d’Indonésie et le continent nord-américain. Si Facebook a participé au financement des deux câbles, le câble Echo est construit dans le cadre d’un partenariat entre Alphabet (Google) et la compagnie indonésienne XL Axiata et devrait être terminé en 2023 tandis que le câble Bifrost est le fruit d’un partenariat entre Telin (filiale d’Indonesia Telkom) et le conglomérat singapourien Keppel, et serait achevé pour 2024.

 

Le rôle de Facebook

 

Facebook va construire des câbles sous-marins reliant les États-Unis et l’Indonésie. Ce projet, également soutenu par Google, témoigne de l’intérêt croissant pour la plus grande économie d’Asie du Sud-Est.

 

Le projet, dans lequel le géant américain de la recherche Google détiendra également une participation, fournira un accès Internet plus rapide à la plus grande économie d’Asie du Sud-Est et reliera les deux pays à Singapour. Les câbles augmenteront la capacité de transmission de données de 70 % entre la côte ouest des États-Unis et les pays asiatiques, a déclaré Facebook dans un communiqué lundi.

 

400 câbles

 

Les quelque 400 câbles sous-marins en service dans le monde transportent la voix et le trafic internet entre les pays et les continents.

 

“L’ensemble de ces câbles représente une grande partie de nos investissements dans la région Asie-Pacifique”, a déclaré Kevin Salvadori, vice-président des investissements réseau chez Facebook.

 

“Cette région est celle où la population d’utilisateurs de notre famille d’applications connaît la croissance la plus rapide et il est nécessaire que nos produits et services disposent d’une capacité de transmission rapide, fiable et suffisante”, a-t-il ajouté.

 

Facebook a refusé de préciser le montant de ses dépenses pour les câbles, dont l’achèvement est prévu en 2023 et 2024.

 

Duels USA-CHINE

 

La construction de câbles sous-marins est devenue un enjeu géopolitique pour les entreprises technologiques, notamment en raison des tensions croissantes entre les États-Unis et la Chine.

 

Le réseau Pacific Light Cable, financé par Facebook et la société mère de Google, Alphabet, s’est arrêté l’année dernière après que les États-Unis ont mis en garde contre cette liaison pour des raisons de sécurité. Le PLCN, d’une capacité de 13 000 km, était censé relier Hong Kong aux États-Unis, à Taïwan et aux Philippines, mais Washington s’est opposé à la connexion de Hong Kong au motif qu’elle pourrait exposer les données mondiales à la Chine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus