Home Accueil CAMBODGE – PATRIMOINE : « Forgotten Temples Cambodia » raconte le temple montagne du Baphuon

CAMBODGE – PATRIMOINE : « Forgotten Temples Cambodia » raconte le temple montagne du Baphuon

Journaliste : Rédaction
La source : Gavroche
Date de publication : 12/12/2021
0

Baphuon temple

 

Forgotten Temples Cambodia, une émission documentaire populaire diffusée sur You Tube  a exploré et étudié le Baphuon, la montagne de temples à trois niveaux du Cambodge.

 

Ce temple construit à l’origine pour le Seigneur de la Destruction, Shiva, a été ensuite converti en temple bouddhique, il se dresse majestueusement dans un site merveilleux.

 

Construit au milieu du 11e siècle, c’est un temple-montagne à trois niveaux construit comme le temple d’État d’Udayadityavarman dédié au dieu hindou Shiva. C’est l’archétype du style Baphuon avec des sculptures complexes couvrant chaque surface disponible.

 

Le temple jouxte l’enceinte sud du palais royal et mesure 120 mètres d’est en ouest sur 100 mètres du nord au sud à sa base. Il s’élève à 34 mètres de haut sans sa tour, ce qui lui aurait donné une hauteur d’environ 50 mètres. Son apparence a apparemment impressionné Zhou Daguan, l’envoyé de Temür Khan à la fin du XIIIe siècle, lors de sa visite de 1296 à 1297, qui a déclaré qu’il s’agissait de “la Tour de bronze… un spectacle vraiment étonnant, avec plus de dix chambres à sa base”.

 

Une statue de Bouddha couché de 9 mètres de haut sur 70 mètres de long

 

À la fin du XVe siècle, le Baphuon a été transformé en temple bouddhiste. Une statue de Bouddha couché de 9 mètres de haut sur 70 mètres de long a été construite au deuxième niveau du côté ouest, ce qui a probablement nécessité la démolition de la tour de 8 mètres située au-dessus pour fournir des pierres à la statue, expliquant ainsi son absence actuelle. Le temple a été construit sur un terrain rempli de sable, et en raison de son immense taille, le site a été instable tout au long de son histoire. De grandes parties s’étaient probablement déjà effondrées au moment où le Bouddha a été ajouté.

 

Entourée d’un mur de 125 m sur 425 m, la tour centrale était probablement en bois doré, ce qui n’a pas survécu.

 

Au 20e siècle, une grande partie du temple s’était largement effondrée, et les efforts de restauration prirent un caractère épique. Un projet à grande échelle visant à démonter le temple afin de renforcer son noyau avant de reconstruire l’ensemble – un processus connu sous le nom d’anastylose – a été abandonné après l’éclatement de la guerre civile en 1970. Les ouvriers et les archéologues ont été contraints de laisser sur place 300 000 blocs soigneusement étiquetés et numérotés, répartis sur 10 hectares autour du temple. Cependant, les plans identifiant les pièces ont été perdus pendant la décennie de conflit et les Khmers rouges qui ont suivi.

 

Un second projet de restauration du temple a été lancé en 1996 sous la direction de l’architecte Pascal Royère de l’EFEO. Il a fallu 16 ans à l’équipe pour achever ce qui était devenu le “plus grand puzzle en 3D du monde”. En avril 2011, après 51 ans de travail, la restauration a été achevée et le temple a été officiellement rouvert.

 

Le roi Norodom Sihamoni du Cambodge et le Premier ministre français François Fillon étaient parmi ceux qui ont visité pour la première fois le temple rénové lors de la cérémonie d’inauguration le 3 juillet 2011.

 

Regardez ici la vidéo du Baphuon

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus