Free Porn
xbporn
Free Porn





manotobet

takbet
betcart




betboro

megapari
mahbet
betforward


1xbet
teen sex
porn
djav
best porn 2025
porn 2026
brunette banged
Ankara Escort
1xbet
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com

1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com

1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
betforward
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co

betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co

betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
deneme bonusu veren bahis siteleri
deneme bonusu
casino slot siteleri/a>
Deneme bonusu veren siteler
Deneme bonusu veren siteler
Deneme bonusu veren siteler
Deneme bonusu veren siteler
Cialis
Cialis Fiyat
deneme bonusu
padişahbet
padişahbet
padişahbet
deneme bonusu 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet 1xbet untertitelporno porno 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet 1xbet سایت شرط بندی معتبر 1xbet وان ایکس بت pov leccata di figa
best porn 2025
homemade porn 2026
mi masturbo guardando una ragazza
estimare cost apartament precisă online
blonde babe fucked - bigassmonster
Home Accueil CHANTHABURI L’amitié franco-thaïlandaise célébrée avec l’inauguration du musée du camp militaire Taksin

CHANTHABURI L’amitié franco-thaïlandaise célébrée avec l’inauguration du musée du camp militaire Taksin

Journaliste : Redaction
La source : Gavroche
Date de publication : 15/06/2016
0

Le 27 avril, l’amiral Prachet Siridej a inauguré le musée du camp Taksin, ancienne caserne militaire française, en présence de la Princesse Sirindhorn, fille du roi de Thaïlande Rama IX et invitée d’honneur. La France y était représentée par le délégué du Club militaire de Réserve pour l’ambassade, les représentants du Souvenir français de Thaïlande et l’équipe du Comité de Solidarité Franco-Thaï.

 

Après le discours d’accueil de l’amiral, la princesse remit gracieusement à chacun des invités de marque la maquette historique d’un canon sur affût. Elle se rendit ensuite vers le premier des sept bâtiments construits autrefois par les troupes françaises, derniers vestiges du camp de Ban Loum qu’ils avaient occupé pendant plus de onze ans.

 

Ces bâtiments ont été soigneusement restaurés grâce aux efforts de la fondation Phra Racha Wang Derm de la Marine royale thaïlandaise, de l’ambassade de France et du Comité de solidarité Franco-Thaï.

 

Vue générale du Camp Taksin. Les bâtiments restaurés sont à droite.

 

La princesse, après avoir coupé le ruban inaugural, put ainsi découvrir successivement ces bâtiments qui abritaient autrefois les bureaux de l’état-major, datés de 1900, le bâtiment de la garde, daté lui de 1896, l’infirmerie, le dépôt d’artillerie, l’arsenal, les casernements et un long bâtiment aux portes et fenêtres munies de barreaux de fer, la prison.

Le bâtiment de la garde, daté de 1896.

 

Des tuiles d’origine, marquées encore de l’estampille de leur fabricant marseillais, la maison Guichard Carvin, ont permis de pouvoir faire refaire les toitures de certains de ces bâtiments à l’identique.

 

A l’intérieur sont présentés, comme autant de chapitres successifs, les grands moments de cette histoire moderne qui a réuni les Français et les Siamois d’alors, à travers la présentation d’objets, de lettres, de maquettes et de deux mannequins revêtus des uniformes des belligérants de l’époque.

 

Le bâtiment de l’Etat-Major, daté de 1900.

 

Le musée, bien que situé à l’intérieur du camp militaire qui abrite un bataillon de la division des Marines thaïlandais, sera ouvert au public et l’entrée sera gratuite.

 

A un moment où malheureusement les moments partagés entre les représentants de la Communauté Européenne et ceux du Royaume de Thaïlande ne sont pas si fréquents, les initiateurs du projet ont démontré que ces moments historiques, qui ont pu, à une époque lointaine, diviser les deux nations, sont devenus, par la grâce de ces vestiges conservés et entretenus, un centre où seront rassemblés pour toujours leur patrimoine commun et le souvenir de leurs soldats.

 

La grotte mariale, datée de 1967.

 

Pour les Français qui effectueront le pèlerinage vers ce territoire qui porte un peu de leur histoire, leur visite ne devra pas oublier la majestueuse cathédrale de l’Immaculée Conception à Chanthaburi, datée de 1909, édifiée pendant l’occupation française ; ni la grotte mariale datée de 1967 où a été déposée une plaque de marbre gravée à la mémoire des militaires français et annamites, morts pendant les onze ans de l’occupation.

 

Y figure également la plaque gravée en souvenir du Père Augustin Peyrical des Missions Etrangères de Paris, nommé curé de Chanthaburi en 1899 et qui avait commencé les travaux de construction de la nouvelle église en 1901.

 

François Doré

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus