Free Porn





manotobet

takbet
betcart




betboro

megapari
mahbet
betforward


1xbet
teen sex
porn
djav
best porn 2025
porn 2026
brunette banged
Ankara Escort
1xbet
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
betforward
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
deneme bonusu veren bahis siteleri
deneme bonusu
casino slot siteleri/a>
Deneme bonusu veren siteler
Deneme bonusu veren siteler
Deneme bonusu veren siteler
Deneme bonusu veren siteler
https://treirb.net
deneme bonusu veren bahis siteleri
https://www.getbetbonus.com
Home Accueil CHINE – FRANCE: Le formidable regard de Cartier Bresson exposé à Paris

CHINE – FRANCE: Le formidable regard de Cartier Bresson exposé à Paris

Journaliste : Redaction
La source : Gavroche
Date de publication : 22/11/2019
0

Il faut aller voir, à Paris, l’exposition sur les photographies chinoises du grand Henri Cartier Bresson, qui parcouru l’Empire du milieu entre 1948 et 1958. Son regard donne à voir la réalité de cet immense pays, aujourd’hui redevenu l’une des premières puissances mondiales. L’on voit tout dans son objectif: les hommes, les femmes, les réalisations et la tragédie du Parti communiste chinois. La Chine de Cartier Bresson, c’est aussi un regard indispensable sur la souffrance endurée par des générations de chinois dont les lointains descendants résistent aujourd’hui à Hong Kong.

 

Le 25 novembre 1948, le magazine Life chargea Henri Cartier-Bresson de tourner un reportage sur les «derniers jours de Pékin» avant l’arrivée des troupes maoïstes. Parti depuis deux semaines, il resterait dix mois, principalement dans la région de Shanghai, témoin de la chute de la ville de Nanjing sous le Kuomintang, puis contraint de rester à Shanghai sous contrôle communiste pendant quatre mois, quittant la Chine quelques jours auparavant. La proclamation de la République populaire de Chine (1er octobre 1949).

 

Au fil des mois, ses récits de modes de vie «traditionnels» et l’instauration d’un nouvel ordre (Beijing, Hangzhou, Nanjing, Shanghai), produits en toute liberté, ont rencontré un vif succès dans Life et dans les plus grands magazines d’information internationaux (notamment Paris Match, qui venait d’être fondé).

 

Moment charnière

 

Ce long séjour en Chine s’est avéré être un moment charnière dans l’histoire du photojournalisme: cette série de reportages a débuté au début de l’agence Magnum Photos, cofondée par Henri Cartier-Bresson 18 mois plus tôt à New York. Style moins événementiel, plus poétique et détaché, à l’écoute des gens comme de l’équilibre de la composition. Un grand nombre de ces photos restent parmi les plus célèbres de la photographie (comme «Gold Rush in Shanghai»). L’une des répercussions de «China 1948-1949» a été qu’Henri Cartier-Bresson, à partir des années 50, est devenu une référence majeure du «nouveau» photojournalisme et de la renaissance de la photographie en général. Les livres The Decisive Moment (Verve, 1952) et D’une Chine à l’autre (Delpire, 1954), préfacé par Jean-Paul Sartre, confirment cette suprématie.

 

Guide accompagnateur

 

En 1958, à l’approche du dixième anniversaire, Henri Cartier-Bresson repart pour un voyage de découverte, mais dans des conditions totalement différentes: contraint par un guide accompagnateur pendant quatre mois, il parcourt des milliers de kilomètres lors du lancement du «Grand bond en avant» pour rendre compte des résultats de la révolution et de l’industrialisation forcée des zones rurales. Il a néanmoins réussi à montrer aussi les aspects les moins positifs, tels que l’exploitation du travail humain et le contrôle des milices. Une fois encore, le rapport rencontre un succès international.

 

L’exposition de la Fondation HCB rassemble 114 estampes originales de 1948-1949, 40 estampes de 1958 et de nombreux documents d’archives.

 

Site de la fondation HCB, cliquez ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus