Free Porn
xbporn

1xbet
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
betforward
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
yasbetir1.xyz
winbet-bet.com
1kickbet1.com
1xbet-ir1.xyz
hattrickbet1.com
4shart.com
manotobet.net
hazaratir.com
takbetir2.xyz
1betcart.com
betforwardperir.xyz
betforward-shart.com
betforward.com.co
betforward.help
betfa.cam
2betboro.com
1xbete.org
1xbett.bet
romabet.cam
megapari.cam
mahbet.cam
1xbetgiris.cam
betwiner.org
betwiner.org
1xbetgiris.cam
1xbet
1xbet
alvinbet.site
alvinbet.bet
alvinbet.help
alvinbet.site
alvinbet.bet
alvinbet.help
1xbet giris
1xbetgiris.cam
1xbetgiris.cam
1xbetgiris.cam
1xbetgiris.cam
1xbetgiris.cam
1xbetgiris.cam
1xbetgiris.cam
1xbetgiris.cam
1xbetgiris.cam
1xbetgiris.cam
1xbetgiris.cam
1xbetgiris.cam
1xbetgiris.cam
1xbetgiris.cam
1xbetgiris.cam
1xbetgiris.cam
1xbetgiris.cam
pinbahis.com.co
pinbahis.com.co
pinbahis.com.co
pinbahis.com.co
pinbahis.com.co
pinbahis.com.co
pinbahis.com.co
pinbahis.com.co
pinbahis.com.co
pinbahis.com.co
pinbahis.com.co
pinbahis.com.co
pinbahis.com.co
pinbahis.com.co
pinbahis.com.co
betwinner
betwiner.org
betwiner.org
betwiner.org
betwiner.org
betwiner.org
betwiner.org
betwiner.org
betwiner.org
betwiner.org
betwiner.org
betwiner.org
betwiner.org
betwiner.org
betwiner.org
betwiner.org
betwiner.org
1xbet
1xbete.org
1xbete.org
1xbete.org
1xbete.org
1xbete.org
1xbete.org
1xbete.org
1xbete.org
1xbete.org
1xbete.org
1xbete.org
1xbete.org
1xbete.org
1xbete.org
1xbete.org
betforward
betforward
betforward
betforward
betforward
betforward
betforward
betforward
yasbet
yasbet
yasbet
yasbet
yasbet
yasbet
yasbet
yasbet
1xbet
1xbet
1xbet
1xbet
1xbet
1xbet
1xbet
1xbet
1xbet
betforward
betforward
betforward
betforward
betforward
betforward
betforward
betforward
yasbet
yasbet
yasbet
yasbet
yasbet
yasbet
yasbet
yasbet
1xbet
1xbet
1xbet
1xbet
1xbet
1xbet
1xbet
1xbet
1xbet
یاس بت
وین بت
وان کیک بت
هتریک بت
manotobet
حضرات بت
takbet
بتکارت
آلوین بت
ریتزو بت
alvinbet
بت فا
betboro
romabet
megapari
mahbet
سایت بت فوروارد
اونجا بت
betboro.us
1betcart.com
1betcart.com
1betcart.com
1betcart.com
1betcart.com
1betcart.com
1betcart.com
1betcart.com
1betcart.com
1betcart.com
1betcart.com
1betcart.com
1betcart.com
1betcart.com
1betcart.com
1betcart.com
betcart
بهترین سایت شرط بندی ایرانی
بهترین سایت شرط بندی ایرانی
بهترین سایت شرط بندی ایرانی
بهترین سایت شرط بندی ایرانی
بهترین سایت شرط بندی ایرانی
بهترین سایت شرط بندی ایرانی
بهترین سایت شرط بندی ایرانی
بهترین سایت شرط بندی ایرانی
بهترین سایت شرط بندی ایرانی
بهترین سایت شرط بندی ایرانی
بهترین سایت شرط بندی ایرانی
بهترین سایت شرط بندی ایرانی
بهترین سایت شرط بندی ایرانی
بهترین سایت شرط بندی ایرانی
بهترین سایت شرط بندی ایرانی
بهترین سایت شرط بندی ایرانی

Home Accueil THAÏLANDE – CHRONIQUE : « Une journée ordinaire au Lycée Udomdarunee »

THAÏLANDE – CHRONIQUE : « Une journée ordinaire au Lycée Udomdarunee »

Journaliste : Michel Hermann Date de publication : 16/01/2024
1

école thaïlandaise

 

Comme chaque année, le 16 janvier, qui tombe un mardi en 2024, est le « jour des enseignants » (wan khru). Cette journée, fériée pour eux, est destinée à leur rendre hommage et à leur présenter les respects de la nation.

 

Je vous invite à cette occasion à vous imprégner de l’ambiance d’un lycée ordinaire dans une ville de province en lisant cette Chronique, écrite il y a quelques années, mais qui reste d’actualité (25 strophes, Alexandrins, rimes embrassées). Bonne lecture donc.

 

écoliers thaïlandais

 

Comme elles sont belles, dans leur jupe bleue plissée.
Blouse blanche, ceinture en cuir, sourires charmeurs,
Socquettes, chaussures ; uniforme de rigueur,
Qui dissimule mal, tant de désirs cachés.

 

Alignées en rangs serrés, sur l’aire de jeux,
Tâche qui ondule, comme des fleurs d’amour,
Elles écoutent, attentives, les consignes du jour,
Immobiles, dans un silence respectueux.

 

Hymne national, chanté d’une seule voix,
Levée des couleurs ; comme tous les matins,
A huit heures, l’antienne et ses refrains,
Pour vénérer le pays, la reine et le roi.

 

Mais pour nos lycéennes, ce n’est pas fini,
Demi-tour, mains jointes, tête inclinée,
Il faut prier Bouddha, l’hôtel est à l’opposé.
Le rituel quotidien est enfin accompli.

 

Comme un vol d’oiseaux, dispersé par le vent,
Elles s’éparpillent, direction la cantine.
Les jeunes pousses espiègles, s’agglutinent
Sur les tables en teck, à l’abri, sous l’auvent.

 

Soupe de riz, gâteaux, douceurs, vite avalés,
Les escaliers bruissent de leurs rires enfantins.
Elles montent en désordre, dernier couloir enfin.
Puis, c’est la classe, étouffante et surchauffée.

 

Pareil aux temples, maisons et lieux adulés,
La poussière reste dehors, les chaussures aussi.
On marche en chaussettes, on glisse sans bruit.
Les cinquante-cinq élèves, avec civilité,

 

Saluent leur enseignant, le Maître, c’est moi.
“Bonjour Monsieur le Professeur”, en un seul cri.
Elles posent ensuite leurs petits derrières, ravis
De trouver le repos, sur les chaises en bois.

 

Au loin, de lourds nuages s’amoncellent,
L’orage peut surgir à tout moment, incertain.
Les pales des deux plafonniers tournent sans fin,
Brassant l’air chaud, pour ces demoiselles.

 

Je parle, on m’écoute, sans forcer la voix.
Heureusement ici, le prof a toujours raison.
On lève le doigt, pour un oui pour un nom.
Contester l’autorité, c’est contester l’Etat.

 

Malgré les trente-six degrés, les petits anges,
Au minois si gracieux, supportent sans effort,
Classe surpeuplée, chaleur humide, inconfort.
Traditions, climats, passions, tout se mélangent

 

Pour en faire d’obéissantes élèves.
Entrer dans le moule ; amis, parrainages,
Relations, corruption, copinages.
Et ainsi, des parents, prendrent la relève.

 

Pour l’instant, sauvées par tant d’innocence,
Elles apprennent les livres, la vie, l’amour,
Sans se douter, qu’à ces jeux dangereux, un jour,
Elles seront victimes, de leur insouciance.

 

Pas d’hiver, pas d’automne, pas de printemps ;
Sous les tropiques, vit un éternel été.
Rêves d’étreintes et nourriture épicée
Excitent la puberté, taquinent les sens

 

Dans une société thaïe, aussi pudique,
Où tout est permis derrière le paravent,
Les accidents de parcours sont fréquents,
Chez les jeunes, imprudentes extatiques.

 

L’école rejette les jeunettes engrossées,
Qui, pour quelques instants d’intense bonheur,
Ont mis fin aux espoirs d’un avenir meilleur.
Triste destin, pour ces hédonistes infortunées.

 

Du haut de mon savoir, cinquante-cinq paires d’yeux
Me scrutent, me jaugent, tendrement, me sourient.
Apprendre le français avec l’accent du midi,
Ce n’est pas facile, et plutôt laborieux.

 

Mais qu’importe pour ces nymphes amusées,
Ou sous les tenues, leurs formes à peine visibles,
En attente de délices inaccessibles,
Cherchent un passage discret vers la liberté.

 

Dans une ambiance sensuelle et studieuse,
Deux heures de cours, assidus, passent ainsi.
La langue de Molière imprègne les esprits
Et les cœurs, de ces indolentes charmeuses.

 

L’appel retentit, la cantine les attend ;
On grignote, ici, toutes les deux heures.
Chemise trempée, et accablé de chaleur,
Je quitte la classe, épuisé, impatient.

 

Au milieu des tendrons à la peau satinée,
Je me fraye un passage vers la sortie.
Les jeunes filles se pressent, ma classe est finie.
Les mots, les cris fusent, Molière est oublié.

 

Deux mille neuf cents élèves se croisent,
Sans chaos, pour rejoindre leurs nouveaux cours.
L’âme de Confucius, ici, plane toujours :
Discipline, ordre, traditions siamoises.

 

Du sommet du Royaume, au dernier des manants,
La règle, c’est l’obéissance et la soumission.
Les jeunes filles en fleurs, en toute discrétion,
Défient souvent les dogmes, à l’insu des parents.

 

Car, dans un pays où le Smartphone est roi,
L’Administration, l’Éducation d’un autre âge,
La société inique avec ses blocages,
Les réseaux sociaux ont remplacé les lois.

 

Comment ne pas aimer cette belle jeunesse,
Ces fines silhouettes, mouvantes et élancées ;
Mannequins en herbes sortant de la puberté
Qui brisent les tabous avec délicatesse…

 

Michel Hermann

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

 

élèves thaïlandais

1 COMMENTAIRE

  1. Un poète qui célèbre le printemps dans un pays qui l’ignore, à l’exception de celui de la jeunesse qui, lui, est permanent et toujours renouvelé… Une ode aux “jeunes filles en fleurs”… Saluons le poète et la poésie ! Vous devriez envoyer vos suggestions à Madame Genetet en mal d’innovation scolaire pour notre école républicaine et surtout à Madame Amélie Oudéa-Castera notre fringante ministre de l’éducation nationale. Mais peut-être faudrait-il en gommer les manifestations d’hyper-tendresse à la “peau satinée” … qui, dans l’hexagone, pourraient être actuellement considérées comme excessives… Pas de mixité d’après ce que je comprends, un bon modèle pour le 9.3. Une piste de réflexion pour nos psychologues scolaires, les uniformes scolaires seraient-ils le dernier subterfuge destiné à allumer les désirs en les dissimulant. “Couvrez ce sein que je ne saurais voir. Par de pareils objets les âmes sont blessées. Et cela fait venir de coupables pensées”… mais pas avec des abayas… Il ne reste plus que les yeux et les gestes qui enflamment… Au Siam, l’uniforme se déploie jusque dans les chaussures elles aussi uniformes. Ma curiosité a toujours été attirée par une caractéristique qui se dévoile lorsque l’élève déambule et découvre les semelles de ses chaussures… Dans un enchantement visuel qui colore alors l’esprit pris par surprise, le revers de la semelle révèle un vert couleur d’amande… Jeunesse aux “semelles de vent” … Madame Amélie Oudéa- Castera, en virée dans une école populaire, ébaubie mais dissimulant mal sa réprobation en visant les baskets d’un élève lui demande si… il court dans la cour… La dame ne pouvait concevoir une telle tenue pédestre qui, dans le règlement intérieur de l’école Stanislas, est proscrite. Pour le moment seul l’uniforme est en voie d’être prescrit. En attend-t-on une amélioration du niveau des mathématiques et du français ? Rien n’est dit sur la nature des chaussures qui devront être portées. Un oubli qui ne manquera pas d’être exploité… Attendons nous à une compétition des plus imaginatives…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus