Free Porn manotobet takbet betcart betboro megapari mahbet betforward 1xbet
Home Accueil THAÏLANDE – CHRONIQUE : « Phuket (1) : caché dans la mangrove »

THAÏLANDE – CHRONIQUE : « Phuket (1) : caché dans la mangrove »

Journaliste : Michel Hermann
La source : Gavroche
Date de publication : 07/12/2020
0

La côte Ouest de Phuket est vide de touristes étrangers en raison de la fermeture des frontières pour cause de Covid-19. Mais le reste de l’île vit normalement, ou presque… Au Nord-Est, les forêts de palétuviers abritent des petits ports de pêche et des embarcadères pour se rendre dans les nombreuses îles du Golfe d’Andaman. On y trouve quelques restaurants locaux de fruits de mer bien cachés dans la mangrove. Michel Hermann vous fait découvrir l’un d’eux.

 

Un fier ponton en bois
Construit sur pilotis,
Instable et étroit,
Nous mène au paradis,
Quel vieux ponton de bois !

 

Paradis des oiseaux,
Des poissons, des crustacés,
La mangrove et ses canaux
Cèlent une vie cachée ;
Paradis des oiseaux.

 

Au bout, un restaurant
Surgit en contrebas.
Rustique et chancelant
Sur son plancher en bois ;
Au bout, un restaurant.

 

D’ici on voit la mer.
Des bateaux de pêcheurs
Amarrés sans rien faire,
Attendent la bonne heure
Pour repartir en mer.

 

La cuisine est sommaire
Mais les produits sont frais,
Les algues et fruits de mer
Sur l’instant apprêtés ;
La cuisine est sommaire.

 

Les « crabes nageurs bleus »,
Nommés ici « Pu Ma »,
« Crabe cheval », sont moelleux
Sucrés, fermes, et plats :
Délicieux « crabes bleus » !

 

J’aime le caviar vert,
Les algues « Caulerpa »,
Ces « raisins de la mer »,
Qui se mangent en l’état.
J’aime le caviar vert.

 

Au Nord-Est de Phuket,
La mangrove est partout :
Forêts de palétuviers
Dans la vase et la boue,
Au Nord-Est de Phuket.

 

Des embarcadères,
Il y en a pléthore.
Des simples et austères,
Avec le même décor ;
Vieux embarcadères.

 

Mon restaurant est là,
Près de l’embarcadère
Bang Rong Pier, sans éclat,
Caché et pépère,
Mon restaurant est là.

 

Il est posé sur l’eau
Et suit les marées,
Tantôt bas, tantôt haut,
Solide et amarré,
Il est posé sur l’eau.

 

J’y reviendrai un jour,
Ses effluves salines
Valent bien le détour.
Et quelle cuisine !
J’y reviendrai un jour…

 

Michel Hermann

 

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus