Free Porn manotobet takbet betcart betboro megapari mahbet betforward 1xbet
Home Accueil THAÏLANDE – CINÉMA : Un film de fiction transforme le Siam en cauchemar chinois

THAÏLANDE – CINÉMA : Un film de fiction transforme le Siam en cauchemar chinois

Date de publication : 23/09/2023
0

no more bets film chinois

 

C’est Le Figaro qui l’écrit dans une édition récente du quotidien français que nous vous invitons à consulter

 

Thaïlande, terre d’insécurité minée par la pègre ? L’image du royaume auprès des Chinois souffre du succès d’un blockbuster et de rumeurs sur les réseaux sociaux, qui pénalisent la relance du pays, dépendant du tourisme. Sorti en août, No More Bets (Les jeux sont faits, inédit en France), film chinois réalisé par Ao Shen, a engrangé plus de 520 millions de dollars de recettes en Chine. L’histoire, présentée comme inspirée de «faits réels», est celle d’un jeune couple piégé dans un pays d’Asie du Sud-Est après avoir été enlevé par un gang en Thaïlande.

 

Une bien mauvaise publicité pour le royaume, dont la croissance pâtit des difficultés du secteur touristique (environ 20% du PIB) à retrouver son niveau pré-pandémie. En 2019, le pays avait accueilli 40 millions de visiteurs, dont environ 11 millions de Chinois. Ils n’ont été que 2,3 millions depuis le début de l’année, sur 19 millions en tout.

 

Le succès du film et les nombreuses publications virales sur les réseaux sociaux prévenant des risques de se faire enlever et envoyer en Birmanie ou au Cambodge voisins par les réseaux mafieux de la région ne vont pas aider. Face au phénomène, le gouvernement thaïlandais va lancer le 25 septembre un programme test pour permettre l’entrée de touristes chinois sans visa.

 

«Nos parents ont essayé de nous persuader de ne pas venir ici, car on ne serait pas en sécurité», explique Jia Xueqiong, une touriste chinoise visitant le Grand Palais à Bangkok. Cette infirmière de 44 ans a passé outre la désapprobation de ses proches. « Tous mes amis m’ont dit : Tu vas d’abord explorer, et si tout est OK, nous te rejoindrons », raconte-t-elle. Certaines histoires « sont exagérées », reconnaît Leanna Qian, une étudiante de 22 ans rencontrée par l’AFP à Pékin. Mais, si elle se rendait en Thaïlande, «je crains qu’on m’emmène dans un pays voisin contre mon gré», ajoute-t-elle.

 

« Nous sommes innocents, c’est injuste », clame Sisdivachr Cheewarattanaporn, président de l’Association des agents de voyage thaïlandais. Devant la multiplication des rumeurs, qui avaient commencé avant la sortie du film, l’ambassade de Thaïlande à Pékin a publié en début d’année un communiqué affirmant que des «mesures sont prises pour assurer la sécurité des visiteurs».

 

Le Cambodge souffre encore plus de la mauvaise publicité, selon la présidente de l’Association cambodgienne des agents de voyage, Chhay Sivlin, qui appelle Pékin à l’aide. « Les Chinois écoutent leur gouvernement », espère-t-elle.

 

L’intégralité est à retrouver sur le site du Figaro

 

La bande annonce du film.

 

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus