Free Porn manotobet takbet betcart betboro megapari mahbet betforward 1xbet
Home Accueil THAÏLANDE – CORONAVIRUS: Les bars et karaoké ouvrent, mais l’état d’urgence perdure

THAÏLANDE – CORONAVIRUS: Les bars et karaoké ouvrent, mais l’état d’urgence perdure

Journaliste : Redaction
La source : Gavroche
Date de publication : 04/07/2020
0

L’état d’urgence en vigueur depuis le mois de mars en Thaïlande est prorogé jusqu’à la fin juillet. Cette décision a été expliquée par le premier ministre, Prayuth Chan-Ocha, dans une intervention télévisée lundi 29 juin. Ce dernier a justifié le maintien des lois d’exception par la lutte contre le coronavirus, alors que parallèlement le contre de coordination anti Covid-19 confirmait la réouverture des bars, clubs et autres karaoké. Ces derniers doivent toutefois fermer à minuit.

 

Le Premier ministre thaïlandais, le général Prayut Chan Ocha, a défendu lundi 29 juin la décision de prolonger l’état d’urgence national jusqu’à la fin du mois de juillet, notant qu’il existe toujours un risque élevé d’une seconde vague d’infections par Covid-19, alors que le pays est entré cette semaine dans sa 5ème phase d’assouplissement des mesures de confinement.

 

Le porte-parole du centre de coordination de lutte anti Covid-19, le Dr Taweesin Visanuyothin, a déclaré que son comité avait accepté d’autoriser les pubs, les bars, les bars karaoké, les salons de massage, les cafés Internet et de jeux et les salons de thé à reprendre leurs activités, mais sous certaines conditions.

 

Massages à distance

 

Les bars, pubs et karaokés peuvent fonctionner jusqu’à minuit, mais ils doivent respecter la distance sociale, chaque table étant séparée d’au moins deux mètres, chaque chaise d’un mètre et chaque groupe ne devant pas dépasser cinq personnes.

 

Tout en soulignant la nécessité pour chacun de continuer à respecter les consignes de sécurité de base contre le Covid-19, le Premier ministre a attribué le succès de la Thaïlande dans la maîtrise de la pandémie à la bonne coopération du public et au décret d’urgence qui, a-t-il dit, a permis au gouvernement de prendre des mesures immédiates pour endiguer la propagation du virus, notamment la fermeture des frontières du pays, et des activités commerciales et de loisirs dans la phase initiale de l’épidémie.

 

Justification de l’état d’urgence

 

Il a souligné la nécessité de prendre des mesures proactives pour prévenir la propagation de la maladie, notamment en ce qui concerne les commerces de détail et le tourisme, tout en exprimant sa sympathie pour les pauvres, qui ont été particulièrement touchés par les mesures de fermeture.

 

Il a également rejeté, comme non pertinentes, les critiques selon lesquelles l’état d’urgence aurait violé la liberté et les droits de la population.

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus