Home Accueil THAÏLANDE – MAFIA : Les Yakusas utilisaient-t-ils Bangkok pour un trafic nucléaire ?

THAÏLANDE – MAFIA : Les Yakusas utilisaient-t-ils Bangkok pour un trafic nucléaire ?

Date de publication : 24/02/2024
0

roches radioactives

 

Takeshi Ebisawa, l’un des chefs des Yakuzas japonais (l’équivalent de la mafia) a été inculpé de complot en vue de faire le trafic de matières nucléaires de Birmanie vers d’autres pays, a annoncé aujourd’hui le bureau du procureur des États-Unis pour le district sud de New York.

 

Ebisawa et ses complices auraient montré des échantillons de matières nucléaires en Thaïlande à un agent infiltré de la DEA, qui se faisait passer pour un trafiquant de drogues et d’armes. Les échantillons ont été saisis avec l’aide des autorités thaïlandaises et analysés par un laboratoire américain de criminalistique nucléaire, confirmant la présence d’uranium, de thorium et de plutonium de qualité militaire.

 

Ebisawa et son coaccusé Somphop Singhasiri étaient déjà inculpés de trafic de drogues et d’infractions liées aux armes à feu.

 

Le procureur américain Damian Williams a déclaré : “Il est impossible d’exagérer la gravité de la conduite alléguée dans l’acte d’accusation d’aujourd’hui. Ebisawa a effrontément fait trafiquer des matières contenant de l’uranium et du plutonium de qualité militaire depuis la Birmanie vers d’autres pays, en pensant qu’elles allaient être utilisées dans le développement d’un programme d’armes nucléaires.”

 

Le procureur général adjoint Matthew G. Olsen a ajouté : “L’accusé est accusé de complot en vue de vendre des matières nucléaires de qualité militaire et des stupéfiants mortels en provenance de Birmanie, et d’acheter des armes militaires pour le compte d’un groupe d’insurgés armés. Il est effrayant d’imaginer les conséquences si ces efforts avaient réussi.”

 

L’administratrice de la DEA, Anne Milgram, a déclaré : “Les accusés dans cette affaire ont fait le trafic de drogues, d’armes et de matières nucléaires – allant jusqu’à offrir de l’uranium et du plutonium de qualité militaire en s’attendant pleinement à ce que l’Iran les utilise pour des armes nucléaires. Il s’agit d’un exemple extraordinaire de la dépravation des trafiquants de drogue qui opèrent au mépris total de la vie humaine.”

 

Selon l’acte d’accusation : Début 2020, Ebisawa a informé un agent infiltré de la DEA qu’il avait accès à une grande quantité de matières nucléaires qu’il souhaitait vendre. Plus tard cette année-là, Ebisawa a envoyé des photos de substances rocheuses avec des compteurs Geiger mesurant le rayonnement, ainsi que des analyses de laboratoire indiquant la présence de thorium et d’uranium. Ebisawa a proposé de fournir au “Général” iranien du plutonium “meilleur” et plus “puissant” que l’uranium pour un programme d’armes nucléaires.

 

Ebisawa et Singhasiri risquent la prison à vie s’ils sont reconnus coupables.

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus