Home Accueil THAÏLANDE – SOCIÉTÉ : La police thaïlandaise enquête sur une agression sexuelle à Khao San Road

THAÏLANDE – SOCIÉTÉ : La police thaïlandaise enquête sur une agression sexuelle à Khao San Road

Date de publication : 17/03/2024
0

 

La police thaïlandaise enquête sur une plainte pour agression sexuelle déposée par deux femmes contre deux étrangers. L’agression se serait produite aux alentours de Khao San Road, une des principales rues touristiques de Bangkok, le lundi 11 mars.

 

Les victimes, qui ont partagé leur expérience sur les réseaux sociaux, affirment que les hommes les ont touchées sans leur consentement. L’une des femmes a publié des photos et des vidéos des agresseurs présumés sur X (anciennement Twitter), demandant aux internautes de les aider à les identifier.

 

Dans la vidéo partagée, l’un des agresseurs présumés sourit et s’excuse, tandis que l’autre tire la langue face aux plaintes de la victimes, qui leur demande s’ils se comporteraient de la même manière dans leur pays d’origine.

 

Suite à cet appel, les internautes ont rapidement identifié les deux hommes et ont publié de nouvelles photos d’eux accompagnées de leurs noms.

 

Les victimes pensent que les hommes pourraient être originaires des Pays-Bas. Elles affirment également avoir reçu des témoignages d’autres femmes ayant été témoins de comportements similaires de la part des mêmes individus.

 

Suite à l’agression, les femmes ont porté plainte au commissariat de police. Elles ont exprimé leur volonté de voir l’affaire jugée et ont demandé aux autorités de révoquer les visas des hommes ou de les inscrire sur une liste noire afin de prévenir de futurs incidents.

 

Les autorités sont actuellement en train d’examiner les images de vidéosurveillance de la zone. Si des preuves de l’agression sont trouvées, les suspects seront convoqués pour une procédure judiciaire.

 

Le commissaire Sanong Saengmanee a précisé que la peine maximale pour agression sexuelle en Thaïlande est de dix ans de prison, une amende pouvant aller jusqu’à 200 000 bahts, ou les deux. La révocation du visa serait une question distincte, traitée par le Bureau de l’immigration.

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus