Free Porn manotobet takbet betcart betboro megapari mahbet betforward 1xbet teen sex
porn
djav
best porn 2025
porn 2026
brunette banged
Home Accueil THAÏLANDE – SOCIÉTÉ : La tueuse en série était l’épouse…d’un policier Thaïlandais

THAÏLANDE – SOCIÉTÉ : La tueuse en série était l’épouse…d’un policier Thaïlandais

Date de publication : 26/04/2023
0

police investigation meurtre Thaïlande

 

L’épouse d’un haut fonctionnaire de police a été arrêtée pour le meurtre au cyanure d’une femme de Kanchanaburi, et les enquêteurs la soupçonnent d’être à l’origine de la mort de six autres femmes.

 

Le lieutenant-général Jirabhop Bhuridej, commissaire du Bureau central d’enquête, a identifié la suspecte comme étant Sararat “Aem” Rangsiwuthaporn. Il n’a pas révélé le nom de son mari, mais celui-ci serait un directeur adjoint de la police provinciale de la province de Ratchaburi.

 

La police de la Crime Suppression Division (CSD), munie d’un mandat d’arrêt daté du 25 avril et délivré par la Criminal Court, a arrêté Mme Sararat mardi vers 11 heures dans le complexe de bureaux du gouvernement sur la route de Chaeng Wattana à Bangkok. Elle avait en sa possession une bouteille de cyanure.

 

L’arrestation fait suite à une plainte déposée auprès du CSD par la mère et la sœur aînée de Siriporn “Koy” Khanwong, 32 ans, originaire de Kanchanaburi. Mme Siriporn s’est effondrée et est décédée sur la rive de la rivière Mae Klong dans le district de Ban Pong, où elle s’était rendue avec des amis pour relâcher des poissons pour obtenir des mérites le 14 avril. Du cyanure a été retrouvé dans son corps.

 

Les enquêteurs sont arrivés à la conclusion que Mme Sararat pourrait être la personne qui a mélangé du cyanure à la nourriture de Siriporn, provoquant ainsi sa mort. Elle aurait également volé les objets de valeur de la victime. C’est ce qui a conduit à son arrestation.

 

Après son arrestation, Mme Sararat a été emmenée au siège du CSD pour y être interrogée.

 

Le lieutenant-général de police Jirabhop a déclaré que l’enquête était en cours pour déterminer si Mme Sararat avait quelque chose à voir avec la mort de six autres femmes avec lesquelles elle avait été en contact et qui sont mortes de la même manière.

 

Mardi, vers 23 heures, le décès d’une autre femme, Kanika Tuladecharak, 44 ans, a été porté à l’attention du chef adjoint de la police, le Pol Gen Surachate Hakparn, par son père et sa fille (dont les noms n’ont pas été révélés). Ces derniers pensaient que Mme Sararat était responsable de la mort de Kanika.

 

La fille a déclaré que le 11 septembre 2022, Kanika a quitté son domicile à Bangkok pour rencontrer Mme Sararat à Ratchaburi. De là, sa mère a voyagé dans la même voiture que Mme Sararat. Selon le récit fait à sa famille, Kanika s’est ensuite évanouie et est décédée dans une station-service dans le district de Potharam, a déclaré la fille. Elle a déclaré que certains des objets de valeur de sa mère avaient disparu. Il s’agissait notamment d’un téléphone portable, d’argent liquide et de bijoux en or.

 

La famille soupçonne Mme Sararat d’être responsable de la mort de Kanika.

 

Au bureau de la police royale thaïlandaise, le Pol Gen Damrongsak Kittiprapas, chef de la police nationale, a déclaré que le Pol Gen Surachate était chargé de l’enquête sur Siriporn. Comme il y a eu six autres cas similaires, l’enquête sera élargie pour établir si les sept cas ont été commis par la même personne, puisque la plupart d’entre eux se sont produits à Ratchaburi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus