Free Porn manotobet takbet betcart betboro megapari mahbet betforward 1xbet
Home Accueil VIETNAM – ÉCONOMIE : 2 ou 3 câbles sous-marins supplémentaires sont nécessaires

VIETNAM – ÉCONOMIE : 2 ou 3 câbles sous-marins supplémentaires sont nécessaires

Date de publication : 08/02/2023
0

carte des câbles sous-marin Vientam

 

Le Vietnam a besoin d’au moins deux à trois routes de câbles sous-marins supplémentaires dans les cinq prochaines années pour répondre à la demande croissante des usages sur les réseaux internet, a déclaré le secrétaire général de l’Association Internet du Vietnam (VIA) Vũ Thế Bình.

 

Actuellement, quatre routes de câbles sous-marins que les transporteurs vietnamiens exploitent, notamment AAG, APG, AAE-1 et IA, connaissent des problèmes techniques, ce qui affecte sérieusement le trafic de connexion Internet du Vietnam.

 

C’est la première fois que de tels incidents se produisent au même moment, et encore plus malheureusement, pendant les vacances du Nouvel An lunaire.

 

Le fournisseur Viettel, géré par l’armée, a élaboré des plans de réacheminement pour réguler le trafic sur les câbles maritimes et terrestres restants, et a acheté des capacités d’urgence supplémentaires pour garantir la meilleure qualité de service aux clients.

 

Soulignant qu’il s’agissait d’un cas de “force majeure”, un représentant du Vietnam Posts and Telecommunications Group (VNPT) a déclaré que le fournisseur déployait activement des mesures pour assurer des connexions Internet internationales à ses clients, notamment en partageant les charges de données entre les lignes internationales encore disponibles, en travaillant avec Facebook, TikTok et YouTube, ainsi qu’en optimisant le trafic sur les différents câbles.

 

Grâce à ces efforts, il est toujours possible d’accéder normalement à des plateformes comme Facebook, TikTok et YouTube, et d’effectuer des transactions financières et bancaires.

 

Les connexions de données mobiles sont également assurées, selon le représentant de VNPT.

 

Il a toutefois souligné qu’en raison de la rupture de quatre des cinq câbles sous-marins, l’accès à l’internet serait saturé, en particulier aux “heures de pointe”, lors d’activités nécessitant de grandes quantités de données, comme les jeux en ligne ou le visionnage de films, etc.

 

Les principaux fournisseurs de services nationaux travaillent activement avec les opérateurs de câbles sous-marins afin de déterminer les causes des différents problèmes, les localisations des incidents et les plans de restauration, dans les plus brefs délais.

 

D’autres fournisseurs plus petits, comme CMC et NetNam, prennent également des mesures pour atténuer les conséquences de l’incident, notamment en acheminant davantage de trafic sur les câbles terrestres via la Chine et le Cambodge.

 

Les pannes de câbles sous-marins étant de plus en plus fréquentes, il est urgent d’ajouter de nouveaux câbles, a noté Bình.

 

Viettel et VNPT avaient annoncé leur intention d’exploiter davantage de routes de câbles vers Quy Nhơn cette année.

 

En outre, en ce qui concerne l’Internet du Vietnam en général, outre la nécessité de disposer de plus de câbles maritimes, il était également nécessaire de diversifier les voies câblées terrestres, notamment par l’Ouest et le Sud-Ouest.

 

Il s’agit non seulement de répondre aux besoins des internautes, mais aussi de répondre au niveau de sécurité de la communication du Vietnam avec le monde, a déclaré le secrétaire général de VIA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus