Free Porn





manotobet

takbet
betcart




betboro

megapari
mahbet
betforward


1xbet
teen sex
porn
djav
best porn 2025
porn 2026
brunette banged
Ankara Escort
1xbet
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com

1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com

1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
1xbet-1xir.com
betforward
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co

betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co

betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
betforward.com.co
deneme bonusu veren bahis siteleri
deneme bonusu
casino slot siteleri/a>
Deneme bonusu veren siteler
Deneme bonusu veren siteler
Deneme bonusu veren siteler
Deneme bonusu veren siteler
Cialis
Cialis Fiyat
deneme bonusu
padişahbet
padişahbet
padişahbet
deneme bonusu 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet 1xbet untertitelporno porno 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet وان ایکس بت 1xbet 1xbet سایت شرط بندی معتبر 1xbet وان ایکس بت
Home Accueil THAÏLANDE – CORONAVIRUS: Le calvaire des touristes bloqués en Asie du sud-est selon le New York Times

THAÏLANDE – CORONAVIRUS: Le calvaire des touristes bloqués en Asie du sud-est selon le New York Times

Journaliste : Redaction
La source : Gavroche
Date de publication : 27/03/2020
0

Le prestigieux New York Times a consacré jeudi 26 mars un long article aux malheurs des touristes étrangers bloqués à l’aéroport de Bangkok. Des histoires que nous connaissons malheureusement bien à Gavroche, puisqu’elles recoupent les vôtres: celles de nos lecteurs , nombreux à nous raconter leurs déboires. Croyez bien que nous tentons de vous aider au mieux. Racontez nous. Dans des moments comme celui ci, la Thaïlande, c’est un peu «l’enfer au paradis» !

 

Nous reproduisons ici des extraits d’un article du New York Times dont nous vous recommandons chaudement la lecture (en anglais) ici.

 

Valérie A., a passé les trois dernières nuits à dormir sur le sol d’un aéroport malaisien avec son jeune fils, après que les pays d’Asie du Sud-Est aient fermé leurs frontières et annulé leurs vols à la suite de la pandémie de coronavirus.

 

Valérie, 31 ans, a déclaré que plus d’une douzaine de personnes étaient bloquées avec elle à l’aéroport international de Kuala Lumpur, parmi les centaines de personnes bloquées dans le monde entier, selon les médias, car le virus fait des ravages dans les plans de voyage.

 

Après plusieurs semaines de volontariat dans un centre communautaire pour les réfugiés afghans en Malaisie, cette jeune femme a déclaré qu’elle et son fils de neuf ans avaient embarqué sur un vol AirAsia pour la Thaïlande lundi, mais qu’ils avaient été renvoyés après que les autorités aient demandé des tests sanguins prouvant qu’ils étaient exempts du virus.

 

La Malaisie interdit l’entrée aux étrangers depuis le 18 mars.

 

Des personnes du Vietnam, du Pakistan et des Philippines étaient bloquées à ses côtés. Le personnel de la compagnie aérienne leur apporte trois repas par jour, du riz ou des nouilles, et un peu d’eau. Ils dorment sur des lits de fortune faits de carton et de tissu.

 

Azure, qui vit en Thaïlande depuis sept ans et dirige un foyer sur l’île de Koh Tao, a déclaré qu’elle n’avait pas les moyens d’acheter un billet de 3 000 dollars pour la Russie, où elle n’a ni amis ni famille.

 

Ils avaient prévu de rester jusqu’à la fin de l’interdiction d’entrée des étrangers en Malaisie, le 31 mars, mais celle-ci a depuis été prolongée jusqu’au 14 avril. L’ambassade russe lui a dit qu’ils pourraient être emmenés dans un centre de détention pour immigrés, a-t-elle déclaré.

 

Pris en charge

 

Une porte-parole de l’aéroport malaisien a déclaré qu’AirAsia les avait informés chercher une solution.

 

“Soyez assurés qu’AirAsia prend bien soin de leur bien-être et leur fournit suffisamment de repas pendant cette période difficile”,

 

Un porte-parole d’AirAsia a déclaré que la sécurité et le bien-être des invités et du personnel étaient sa priorité, mais a recommandé aux voyageurs bloqués de contacter leur ambassade car la question était “hors du contrôle de la compagnie aérienne”.

 

“AirAsia reste pleinement conforme à toutes les interdictions et restrictions de voyage en vigueur résultant de l’épidémie de COVID-19. Nous continuons à faire tout notre possible pour aider chaque invité touché par les perturbations pendant cette situation sans précédent”, a déclaré le porte-parole dans un communiqué envoyé par courriel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus